Skip to content

Jour 36 – DERNIÈRE JOURNÉE À L’ASHRAM – BILAN FINAL

 

Amritapuri

18 décembre 2010 – Ashram Amma – Amrita Puri

LES BONNES ŒUVRES D’AMMA

C’est notre dernière journée à l’ashram d’Amma et je n’ai pas encore parlé en mal d’elle! On peut avoir des réserves sur le personnage mais on ne peut légitimement méconnaître ses actions altruistes à travers le monde: du bien elle en fait beaucoup, beaucoup et beaucoup! Juste de l’autre côté du pont, elle a fait construire une université avec plusieurs campus où les jeunes du Kerala peuvent étudier sans compter les milliers d’écoles et de maisons qu’elle a fait construire suite au tsunami et autres catastrophes survenues un peu partout dans le monde. Lors du tremblement de terre en HaÏti, son organisation a été la première à se présenter sur place avec ses cohortes de médecins, d’aides et d’assistants. Si vous voulez connaître son œuvre, googlez son nom sur internet et vous saurez tout. Sachez seulement qu’il faut toute une organisation pour soutenir ses multiples projets dans le monde entier. Amma, ce n’est pas une PME. Après TATA, Amma, est probablement une des plus grosses compagnies en Inde. Cela fait réfléchir.

AMMA RÉINCARNATION DE KALI

Nous sommes chanceux d’être à l’ashram  alors qu’Amma y est présente: cela me permet de bien saisir ce qu’elle représente pour tous ces fidèles qui la suivent comme les disciples suivaient Jésus à une autre époque. Ils se prosternent face contre terre en sa présence, ils pleurent lorsqu’elle daigne poser son regard sur eux et ils tombent en pamoison à chaque fois qu’ils reçoivent un «darshan», la fameuse accolade qui est sa marque de commerce. Pour ces gens, elle est la réincarnation de Kali à qui le temple de l’ashram est dédié. De plus, à chaque soir, après son «show de chants», on fait une cérémonie du feu pendant laquelle ont montre une photo de ses pieds sur les écrans géants de l’auditorium. Je ne sais pas si j’ai mal vu ou interpréter ce que j’ai vu mais chaque pied porte une marque rouge, comme les stigmates de la crucifixion de Jésus. Est-ce bien le cas? Personne ne semble le savoir mais on ne dément pas.

Moi, là, là, là, en bon gars du Lac-St-Jean ben terre à terre, j’ai de la misère en tabarnouche avec ça! Réincarnation de la déesse Kali! Caline de bine! Ben voyons donc! Des preuves! Des preuves! Je devrai probablement me réincarner en Omer Simpson dans une prochaine vie et me faire ouvrir une taverne à mon nom pour comprendre ça!

AMMA ET LE CULTE DE LA PERSONNE

Quant elle ne fait pas des heures et des heures de «darshan»  jusqu’à tard dans la soirée, Amma fait son «show de chants» de 19h00 à 20h00. On est tous réunis dans l’auditorium, les gars d’un bord et les femmes de l’autre ce dont les tata-macoutes prennent bien soin de s’assurer. Oh oh! Amma! Elle est où l’égalité homme-femme? Il serait bon de commencer par là je crois.  Amma, tu devrais réviser cette partie de ta doctrine car ça m’irrite passablement.

Quand elle se présente sur scène avec tout son aréopage de musiciens et d’accompagnateurs, les fidèles se lèvent pour l’accueillir. Rien de mal là-dedans. J’ai fait de même pour aller écouter Michel Chartrand déblatérer contre les patrons, pas parce que j’étais d’accord avec ce qu’il disait, mais parce qu’il avait la conviction de ses paroles et que j’admire ceux qui font ce qu’ils disent.

Mais de voir Amma s’installer devant une immense photo d’elle entourée d’un fer à cheval doré, là je décroche à nouveau! A-t-on, ici, de l’admiration pour une personne qui fait du bien autour d’elle où pour un personnage que l’on idolâtre sous forme d’images et de photos omniprésentes partout sur le site, sur toutes les portes, sur tous les murs? Jésus a chassé les vendeurs du temple. Je n’ai pas aimé ce que j’ai vu et ce que j’ai ressenti à ce moment-là. Mon évolution spirituelle n’est probablement pas assez élevée et mon ego trop encastré dans la matière pour que mon intellect cartésien y comprenne quelque chose. Je devrai très certainement faire une incarnation supplémentaire en fer à cheval pour accepter cela.

AMMA LE CANAL DE PURETÉ

Hier soir nous avons soupé avec Benjamin, un sympathique instituteur français de 34 ans mais qui n’en paraissait que 25. Des amis lui avaient parlé d’Amma et il l’a rencontrée à Toulon lors de sa dernière visite en France. Il a pris une sabbatique pour venir passer quelques temps en présence d’Amma à l’ashram. Pour lui, elle est le canal de pureté par lequel nous devons passer pour éliminer les parasites qui nous empêchent d’atteindre l’Illumination. Et il est sérieux en ti-péché lorsqu’il dit ça. Pourtant, c’est le genre de gars avec qui j’aimerais prendre une couple de bières – même interdites et au risque de me voir débiter une autre incarnation! – pour discuter d’autre chose mais pas d’Amma.  Raymonde, qui est parfois aussi terre à terre que moi sur certaines choses, lui a bouché un coin en lui demandant ce qu’il ferait lorsqu’elle ne sera plus là pour servir de canal. Probablement qu’il devra se convertir au bouddhisme car, dans cette philosophie, on prône le canal personnel et direct vers l’Illumination. Comme chez nos Protestants, à bas les prêtres qui servent d’intermédiaires entre l’homme et son Dieu!

BILAN FINAL

J’ai dis du bien d’Amma une fois soit + 1 ce qui annule ma future incarnation en Omer Simpson.

J’ai dis du bien des bouddhistes et des protestants soit : + 1 ce qui annule ma future incarnation en fer à cheval.

J’ai dis du mal d’Amma trois fois soit – 3.

Donc, bilan final : -1

«Nanu cusi ma talli»

Tiré d’un des chants d’Amma (Amma signifie Mère) dont voici la traduction :

«Mon esprit confus nage sans but dans un océan de feu. Mon âme bannie traverse une mer de misères infinies. Et j’ai vu Mère dont les pieds de lotus sont fleuries comme ceux de Kali qui me souriait gentiment.»

Chère Amma,  je suis en dette envers toi d’une incarnation et je me prosterne à tes pieds de lotus de Mère divine pour t’implorer de servir de canal et d’intercéder auprès de Kali dont tu es l’avatar pour que ma prochaine incarnation soit sous forme de soucoupe volante. J’ai toujours rêvé de parcourir les univers infinis où je retrouve la manifestation de mon Dieu tout autant qu’il se manifeste au plus profond de moi-même.

«As above, as below!»

«En bas, comme en haut!»

3 thoughts on “Jour 36 – DERNIÈRE JOURNÉE À L’ASHRAM – BILAN FINAL

  1. Pietrzak Brigitte

    Je n'ai jamais été à l'ashram, mais votre journal de bord m'a beaucoup séduite... Vous gardez votre esprit critique, indépendant, et néanmoins vous n'êtes pas dans le jugement... Mon amie part très prochainement en Inde, alors je potasse... Je vous avouerai que même si je pense Amma sincère, je ne me sens guère attirée par son environnement dont les descriptions me semblent assez carcérales... Mon souci de Beauté et d'harmonie dans le silence n'y trouve pas son compte... Bien à vous, Brigitte

    Reply
  2. De Pontcharra

    Je connais fort bien l ashram d'Amma, et j aime tout particuliérement le temple ou se trouve la représentation de Mahakali ou j ai passé des heures entiéres allongé juste au pied de cette si puissante énergie. Love

    Reply
  3. villacampa

    Om namaha shivaya !
    je suis allée a l'ashram en 2011 et oui ce fut un choc..choc culturel et émotionnel. J'y ai fait du bénévolat quand j'en ai eu envie..on est pas obligé..et je me suis ressourcée à méditer face à la mer. l'Ashram c'est un mix entre calme et activité, nature et ville miniature, amour et ..effort sur soi. je pense qu'on en repart bousculé de l'interieur, heureux mais bousculé. C'est un peu les montagnes russes de la spiritualité. l'energie y est trés forte..je ne pouvais rester plus de 15 mn en face de la statue de Kali au temple. Dans l'ensemble j'y ai ressenti beaucoup d 'amour de douceur ..et qq prises de tête sans quoi ce serait vraiment le paradis !!! il y a un melting pot de cultures et de nationalités. j'ai aussi visité l'orphelinat, l'université...car comme St Thomas même si j'adooore Amma je voulais voir de moi même le travail sur place et oui, beaucoup d'aide est apportée à ceux qui souffrent. voilà pourquoi j'aime Amma ...elle fait ce qu'elle enseigne. Donc l'Ashram..et bien je pense que cela dépend de tout un chacun. moi j'y retourne cet été, j'en ressens le besoin alors que je n'y suis pas allée depuis 2011. donc j'aurais tendance à dire..faites comme vous le sentez, restez y le temps qui vous plait et vivez cette experience le coeur ouvert sans chercher à tout analyser. ENJOY !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *