Skip to content

Jodhpur
Jodhpur

Jodhpur, 30 novembre 2010

Nos compagnons de voyage Guylaine et Marcel viennent de publier trois nouveaux billets aux dates suivantes:

22 novembre

24 novembre

27 novembre

Pour les consulter, simplement cliquer sur ces dates sur le calendrier de droite et les billets apparaîtront.

Bonne lecture!

1

Jodhpur
Jodhpur

30 novembre 2010

La journée fut consacrée au déplacement entre Ganéraho, la charmante petite ville qui nous a tant plu, et notre prochaine ville étape : Jodhpur où nous retrouverons la «multitude» des grandes villes de l’Inde.

Sanju disait qu’il nous faudrait au moins sept heures et Daniel en mettait plus pour couvrir la distance entre les deux villes. Mais tout se déroula si rondement qu’à 10h30 nous étions déjà parvenus au restaurant devant nous servir notre repas. Nous avons donc profité du temps de cette escale plus longue que prévue pour prendre le soleil dans le jardin… jusqu'à ce qu’un autocar rempli d’allemands arrogants –on ne les surnomme pas les «américains» de l’Europe pour rien - ne vint interrompre notre quiétude! Raymonde a même eu une prise de bec avec l’un d’eux!

Pour ce repas, Daniel nous a laissé libre de commander à la carte et le résultat fut de voir apparaître des soupes au tomate et à l’ail suivies de bonnes frites accompagnant des grill-cheese et autres club sandwiches ! Vive la bonne bouffe du pays!

ARRIVÉE À JODHPUR

Nous avons atteint Jodhpur à 14h30 soit après 6h30 de route incluant les pauses chai, le dîner et la visite d’une poterie et d’une manufacture de tapis. Les goussets de ces dames se sont à nouveau ouverts pour faire de nouvelles acquisitions.

Notre hôtel Haveli Guest House est situé dans la vieille partie de la ville, juste sous la citadelle, Sanju ne pouvait manœuvrer le mini-bus dans ces ruelles encombrées de gens et d’échoppes. Daniel nous avait donc fait préparer un sac de jour et nos valises sont demeurées dans le mini-bus. Nous sommes descendus à l’entrée du marché, l’avons traversé tant bien que mal et avons finalement atteint notre hôtel.

LA MARCHANDE D’ÉPICES

Daniel nous a ensuite fait faire une marche à travers le bazar extraordinairement achalandé et bruyant en cette fin de journée. Il tenait aussi à nous faire rencontrer une marchande d’épice – en fait elles sont deux sœurs – dont le père décédé était un homme que Daniel aimait beaucoup. Or, ses filles, en reprenant son commerce d’épices, se sont faits des compétiteurs féroces qui n’apprécient pas du tout d’avoir des femmes exercer le même métier qu’eux et cherchent par tous les moyens de les retirer du marché. C’est donc avec sérénité que nous sommes allés la rencontrer et assister à sa démonstration et l’encourager du mieux que nous pouvions.

NOS DANSEUSES

Le souper s’est pris sur la terrasse du toit de l’hôtel où, après une bonne bière, nous avons dégusté un Tali accompagné par des musiciens indiens et une danseuse et sa petite fille. Guylaine et Claire nous ont aussi fait une démonstration de leur talent évident pour la danse. Claire, déjà experte en musique indienne, nous a tous surpris par ses connaissances des gestes subtiles et envoutants de la danse indienne. Que de talents!

Pushkar
Pushkar

Publié le 24 novembre par Marcel Merette

Visite de Pushkar :

Petite ville charmante, Pushkar est considérée comme une autre ville sainte. Construite entre les montagnes autour d’un tout petit lac, on se retrouve un peu comme à Varanessi avec une multitude de Gaths ou escaliers qui précèdent les villas et les temples autour du lac. Ces gaths ont été construits pour tenir compte de la crue extraordinaire de la mousson qui peut amener le niveau de l’eau jusqu’à 10 mètres de plus selon les années. On peut donc accéder à l’eau quel que soit le niveau et l’escalier s’allonge à mesure que le niveau descend. Ça change des plages d’occident.

Nous faisons un tour de ville sympathique, mais pas très différent de ce qu’on a vu précédemment : Boutiques, gogosses et multiples vendeurs sont toujours prêts à te faire un « DEAL » pour pas cher. On visite le seul temple hindou dédié à Brhama, le dieu créateur… Le monde aurait-il commencé ici ????

Il pleut averse, c’est inhabituel en ce temps de l’année, on devait se lever à l’aube pour escalader une montagne et méditer dans un temple qui domine la ville offrant une énergie particulière et une vue panoramique exceptionnelle. On relaxe pour reprendre cette activité un peu plus tard et cet après-midi on va faire une « ride » en chameau … Dans le prélart.

On a finalement visité le temple Guylaine et moi. Une traversée de la ville avec 30 cm d’eau dans les rues ; c’est avec un rickshaw qu’ on traverse la ville pour escalader environ 1000 marches et se rendre au minuscule temple tout au sommet du pic . D’une grande simplicité et complètement seuls avec le gardien nous faisons une méditation intense, si proche du ciel….

Arrivé au pied de la montagne un jeune de 10 ans environ c’est parti une nouvelle business : Il nous invite à nous peser pour 100 roupis pour  vérifier si on a perd du poids dans notre randonnée. Pas mal comme créativité.

Les Sadhous :

Un mot sur les Sadhous. Pushkar est une ville sainte. Elle est le siège de nombreux pèlerinages particulièrement par ce genre de moine pour le moins hétéroclite : Cheveux longs, vêtements flamboyants ou même se promenant nu (on en a pas vu à Pushkar). Ces personnages ont fait le vœu de mortification, de jeûne, et de sacrifice. Ils vivent en reclusio sous un arbre et allument un feu qu’ils entretiendront jusqu’au départ pour un autre pèlerinage. On dit (baliverne) qu’ils fument des substances illicites et qu’ils sont prêts à partager moyennant légère contribution. Guylaine a bien voulu partager leur trip et prendre quelques photos.

À plus

Marcel

1

Sarnath
Sarnath

Publié le 22 novembre par Marcel Merette

Notre voyage se poursuit. Tout aussi exaltant, mais vraiment différent. Nous visitons 2 temples bouddhistes; le premier illustrant la vie du bouddha qui , issu d’une famille très riche décida de connaître la vérité . I parti jeûner et méditer durant 44 jours et reçu l’illumination sous un arbre dont un rejeton de 350 ans trône sur un site sacré dont on a récupéré 2 feuilles que nous rapporterons à la maison.

La base du bouddhisme tibétain repose sur 4 vérités :

1.   La vie est imprégnée de souffrance (maladie, mort, froid. )

2.   La cause de la souffrance : Attachement, plaisirs, désirs

3.   Il est possible d’éliminer la souffrance

4.   On élimine la souffrance par l’octuple sentier (8 sentiers)

Vers Agra en train de nuit
Vers Agra en train de nuit

Train de nuit vers Agra , ville du Taj Mahal: prévision 11 heures ; temps réel 19 heures. Pas très trippant, mais on a beaucoup rigolé avec la gang.

La visite du Fort rouge :

Forteresse et palais du « roi du monde » selon son nom moghol, le fort rouge se veut une des trois villes fortifiées qu’a fait construire ce richissime roi et celle où il finit ses jours emprisonnés par son propre fils dans son somptueux château. C’est lui qui a fait construire le Taj Mahal (qui veut dire la couronne du palais), Mausolée construit en l’honneur de son épouse chérie décédée à l’accouchement de son 14e enfant. Le palais comporte de luxueux appartements destinés principalement à ses 300 concubines, les employés et l’armée protégeant l’empire. Il comporte pas moins de 10 niveaux de fortification ne laissant aucune chance à l’envahisseur de pénétrer dans la forteresse.

Visite du Taj Mahal :

Splendeur, perfection, éternité; voici les mots qui me viennent pour exprimer de ce somptueux monument, un des plus parfaits par la symétrie, les formes arrondies des dômes et le luxw du marbre blanc incrusté de pierre précieuse et semi-précieuse. Une particularité de ce marbre est sa transparence qui fait en sorte que selon l’intensité de la lumière, il change de couleur passant du blanc pur au rose et même orangé selon l’intensité du soleil. Aucune photographie ne peut rendre justice à ce spectacle grandiose du lever du soleil sur le Taj Mahal.

Jaipur la cité rose
Jaipur la cité rose

Visite de Jaipur :

Dans un tout autre ordre d’esprit, Jaipur est la capitale du Rajasthan, la plus grande et la plus riche province de l’Inde (29); C’est le pays des maharajahs. Ville populeuse surnommée « ville rose » en raison de la couleur des murs et des maisons construites avec une argile rosée. Comme Delhi, il y a la vieille ville qui est protégée par une muraille et comporte 9 portes. Une ville s’est édifiée en périphérie. Cette ville a été construite par un maharajah érudit de mathématiques et d’astronomie qui fit construire une ville qui a inspiré les villes modernes des 18-19 ième siècle : Rues larges et quadrilatères intersections et carrefour giratoire…. Elle comporte 9 quartiers les  deux du centre réservés au palais et les sept autres représentant les 7 planètes. Un centre d’astronomie impressionnant a d’ailleurs été édifié à l’intérieur du palais on on peut mesurer l’heure du jour à 2 secondes près.

Visite de la forteresse d’Ambert :

Située à 11 km de Jaipur Ambert fut la résidence des Rajpout avant de construire Jaipur. Elle fut édifiée autour des années 1100. Forteresse la plus impressionnante de notre voyage à ce jour , située sur le sommet de collines formant un bouclier naturel, entourée d’une muraille similaire à celle de Chine (modèle réduit tout de même) la forteresse fût agrandie à chaque successeur pour devenir le siège d’un empire à l’époque. On accède à la forteresse à dos d’éléphant , petite hallucination touristique et on découvre une autre extravagance de richesses avec le palais des miroirs vraiment impressionnant.

Premier contact avec l’Inde moderne, on visionne un film dans un méga cinéma : Humour, chorégraphies, burlesques…. On se croirait dans les années 70, mais le spectacle est dans la salle : toute l’assistance participe au spectacle, ils connaissent les héros, etc. Pascal a des choses à raconter à ce sujet.

Jaipur est la ville rose. Selon le guide hindou, C’est le prince des lieux qui a fait peindre la ville en rose pour recevoir le roi d’Angleterre à une certaine époque. La ville  a inspiré le principe des villes modernes : architecture géométrique, rues larges , carrefour giratoire, etc. La ville comporte 9 quartiers : 7 représentant les planètes avec leurs portes respectives (lune soleil…) et 2 pour le roi.

Visite de Amber , ville fortifiée :

Amber est située à 11 km de Jaipur sur une montagne entourée de fortification. On arrive au pied de la ville en bus et on accède au palais à dos d’éléphant ; un peu exotique comme balade . La forteresse a été érigée avant la ville de Jaipur vers 1100.

À plus,

Train de nuit Varanasi-Agra
Train de nuit Varanasi-Agra

Jeudi, 18 novembre 2010

«First they pray Allah, after...»  (et il fait le geste de couper la gorge!)  - Opinion d'un jeune indien sur les Islamistes.

Leçons de magasinage!

Je reprends l’expérience de la négociation à la boutique de soieries : nous voici assises.  Le jeune homme né en Corée, a vécu à Vancouver pour apprendre l’anglais et le voici en Inde pour le négoce.

Claire lui demande d’aller directement au prix réel; ça éviterait bien du temps et des mots.  D’accord! Nous voilà parties.  Claire négocie quand même.  On rit, elle demande, on touche elle redemande dans un tango de couleurs s’approchant à nos goûts.  Nous choisissons donc ce que nous désirons vraiment.  J’opte pour un foulard bleu royal et un noir en Pashmina (1200 INR).

J’achète aussi un petit foulard de soie (75 INR).  Nous sommes heureuses de nos achats.  La différence après expérience est que le prix original du premier arrêt débutait à 1200 pour un foulard.  Il baissait et le prix s’arrêtait à 1000 INR.  Nous réalisons, grâce à Claire, une économie de 400 INR par morceau.

Los trucos de negociacion !

Maintenant, voici l’analyse de la négociation toute en séduction :

  • Sourire beaucoup
  • Se fixer sur le prix que nous désirons payer
  • Lorsqu’on s’adresse au vendeur, éviter de sourire
  • Questionner le vendeur sur la différence entre chaque foulard qui s’étale devant nous
  • On mentionne un autre prix; lui aussi
  • Sourire à nouveau
  • Le temps passe, on n’en veut pas, les prix sont trop élevés
  • On se lève
  • Oups! Le prix baisse un peu mais là il ne fera plus aucun profit; larmoiement…
  • Non, nous sortons
  • Revenez : il baisse de quelques roupies seulement
  • Nous sortons! Quel expérience de sourires, de mots, de chiffres, de sérieux et la danse recommence.
Victuailles à vendre aux passagers
Victuailles à vendre aux passagers

Je rêvais de prendre le train avec le peuple indien avec des poules, des coqs dans de petites cages.  Aucunement! Et une chance!  Nous sommes en classe supérieure mais je peux vous dire que pour nous c’est une classe inconnue au Québec.  Nous voilà sur la gare à admirer la rapidité avec laquelle les porteurs s’enrubannent la tête.  Ensuite, un autre porteur place une valise sur le turban d’un autre, et une deuxième valise suit.  Chacun prend deux valises en équilibre et marche en tenant la masse d’une seule main.  Nous monterons donc dans l’avant dernier wagon, portant les nos. 57 – 62 pour les six et 10 à 14 pour les trois autres.

Naturellement, commence une nouvelle expérience. Une logistique s’installe basée sur une certaine peur de manque de confort.  Tout va bien, comme d’habitude.  Notre groupe est vraiment respectueux l’un de l’autre.  Je suis un peu en retrait et j’attends pour voir ce qui arrive.  Qui dort où!  Un cubicule de 6 places, donc 3 de chaque côté.  J’échange mon lit avec celui de Claire, et m’offre à dormir en haut, car je ne me lève pas la nuit pour aller à la toilette.

C’est ma première nuit de plus de 5 heures de sommeil.  Coucher à 21h00 – lever à 06h00.  Super!  Malgré les réveils réguliers, je me rendors facilement et rapidement.

Daniel a une mauvaise toux.  Nous espérons qu’il ira consulter un médecin cette après-midi.  Notre train s’étire en temps d’arrêt en arrêt.  Notre heure d’arrivée devait se faire entre 07h00 et 10h00.  Prochain arrêt : Etawaw, Dundla… en passant ! Il est 11h05 et nous sommes toujours dans le train.  Daniel est un peu au désespoir. Nous parcourons environ 616 km en 15 heures (il n’y a pas d’erreur dans aucun ces chiffres).

Raymonde écrit son prochain billet
Raymonde écrit son prochain billet

Je révise dans ma tête ce qui m’a séduit le plus.  En premier, les vaches de Varanasi sont chargées du nettoyage des rues.  J’ignorais que les vaches ont toutes un propriétaire.  Tout a plusieurs vies ici.  La viande n’est pas consommée, mais on consomme le lait.  Les bouses séchées servent de combustibles pour faire la cuisine.

La température est tellement sèche, que de ma couchette, après m’être mouchée, mon papier mouchoir séchait tellement rapidement, que je pouvais lui donner une deuxième vie.  Sa dernière vie se passait dans les toilettes turques.

De Varanasi je garde une ville surpeuplée aux rues souvent défoncées et à la circulation anarchique.  Mais ce qui est le plus étrange, malgré l’absence totale de feu de circulation, nous n’avons pas été témoin d’un seul accrochage.  Drew! mon filleul, que dire maintenant de l’anarchie?

Varanasi vieillie hors du temps.  Rien ne me rappelle chez-moi.  Le dépaysement est total.  J’ai pu admiré un sadhu qui a renoncé à tout : famille, caste, possession matériel, pouvoir… Il mène une vie ascétique et solitaire en quête de faire parti du Grand Tout, de l’Essence Univers ou de la Déesse Mère.

Voilà pour aujourd'hui !

Itinéraire du voyage : Carte détaillée

Raymonde Girard
Raymonde Girard

Publié par Raymonde

 

 

 

 

 

 

1

Faisons maintenant plus ample connaissance avec ce quatuor d'amis qui vont nous entretenir de leurs pérégrinations en Inde pendant 2 mois !

Vous allez maintenant faire connaissance avec les participants de ce voyage en Inde. Tous les quatre, nous sommes amis depuis de nombreuses années étant originaires du Lac-St-Jean donc des purs bleuets ! Nous avons déjà voyagé ensemble (détails ici) et nos nombreuses affinités rendront ce voyage encore plus agréable.

Pascal Bouchard
Pascal Bouchard

PASCAL BOUCHARD

Retraité en 2001, je demeure à Québec depuis 2003. Les voyages sont une de mes passions que j'ai découverte grâce à mon travail qui m'a emmené aux 4 coins de la planète. C'est moi qui rédigerai les billets de ce carnet de voyage avec, je l'espère, quelques contributions de mes compagnons et compagnes de voyage. Cliquez ici pour en savoir plus.

Raymonde Girard
Raymonde Girard

RAYMONDE GIRARD

Raymonde est aussi retraitée de la même année. La ville de Québec est devenue son passe-temps préféré. Elle la parcourt en long et en large et la connaît sur le bout de ses doigts. Parents et amis peuvent compter sur elle pour les guider vers les endroits les plus insolites... ou les restos les plus sympathiques de la ville dont elle est devenue une experte! À quand un blogue, chère Raymonde, pour nous renseigner sur la qualité des restaurants de Québec ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Guylaine Niquet
Guylaine Niquet

GUYLAINE NIQUET

Partageant son temps entre Québec et le Lac-St-Jean, Guylaine est la femme la plus énergique que je connaisse (Oups! Après Raymonde bien entendu!) et qui ne cesse de nous surprendre par ses nombreuses activités. Infirmière de profession et enseignante dans ce domaine, Guylaine sera notre ange-gardien pour les deux prochains mois. Très consciente de la protection de l'environnement, je ne me cacherai pas pour dire que j'ai bien hâte de voir ses réactions et entendre ses commentaire devant certaines situations pénibles auxquelles nous ne manquerons pas d'être confrontés pendant ce voyage.

Marcel Mérette
Marcel Mérette

MARCEL MÉRETTE

Après avoir conçu et construit une très belle maison écologique à St-Henri-de-Taillon, près d'Alma, Marcel a pris sa retraite il y a quelques mois. Mais c'était mal le connaître que de penser qu'il n'aurait plus rien à faire ! En effet, il lui restait un autre projet à réaliser et sur lequel il planchait depuis des années: la conception et le développement d'un tricycle haut de gamme révolutionnaire disponible maintenant via son entreprise Swego.

Voilà ! Vous en savez un peu plus sur nous !

NOS NOUVEAUX AMIS

À notre arrivée à Delhi, nous avons fait la connaissance de cinq nouvelles personnes avec lesquelles nous allons parcourir l'Inde du nord pendant le premier mois de notre voyage.

 

Daniel Gauvin

DANIEL GAUVIN

Daniel est guide pour le Club Aventure pour le nord de l’Inde. Énergique, il adore partager ses connaissances au plus grand  plaisir de ses clients. Épicurien de nature, il va nous faire découvrir les beautés de l'Inde... et en goûter les saveurs culinaires. Comme il parle hindi, les contacts avec les gens en seront donc d'autant facilités.

 

Clôde De Guise

CLÔDE DE GUISE

Elle est la belle-soeur de Danie et guide aussi pour le Club Aventure au Népal et en Tanzanie. Elle s’est jointe à notre groupe pour parfaire ses connaissance du circuit du nord de l’Inde afin de le guider elle-même prochainement.

 

 

Richard Labrecque

RICHARD LABRECQUE

Retraité, il habite la ville de Québec où il a été professeur de physique. Il était sur le même vol que Guylaine et Marcel en partance de Québec le 12 novembre dernier et, à la surprise générale, Guylaine et Claire, l’épouse de Richard, se connaissaient ayant toutes deux enseigné au Cégep Garneau.

 

 

François Thériault

FRANÇOIS THÉRIAULT

Retraité d’Hydro-Québec, il demeure à Montréal. Très intéressé par les voyages, il a trouvé dans notre groupe plusieurs personnes ressources pour le guider dans le choix de ses prochaines destinations, chacun y allant de ses coups de coeur!

 

 

Claire Boucher

CLAIRE BOUCHER

Native de Saint-Pascal de Kamouraska, elle demeure dans le sud de la Chine depuis 7 ans où elle s’occupe avec son conjoint d’un commerce de cuir provenant surtout de l’Amérique du Sud et destiné à l’industrie de la chaussure qui est très florissante dans ce pays.

Vous pouvez laissez vos commentaires ci-bas.

Itinéraire du voyage : Carte détaillée

Pascal Bouchard
Pascal Bouchard

Publié par Pascal