Skip to content

Jour 32 – ASHRAM : PREMIER BILAN

Amritapuri
Amritapuri

14 décembre 2010 – Ashram Amma - Amrita Puri

Comme notre chambre surplombe le temple et que je savais que les dévotions débutent vers 4h00 avec le son de la cloche et la récitation des 1000 noms de la Mère Divine suivie de chants jusqu`à 6h00, j’avais pris soin de dormir avec des bouchons. J’ai donc passé une très bonne nuit même si je me suis réveillé à chaque heure pour tester la lumière de ma nouvelle montre! Affirmatif! Elle éclaire vraiment bien!

Le corbeau voleur

Donc, après cette bonne nuit de sommeil, nous sommes allés déjeuner d’omelettes et de rôties au resto de la section occidentale. À la fin du repas, comme il lui restait une rôtie, Raymonde l’a séparée en morceaux pour en donner à un chien qui rode ici. «Fais pas ça!» que je lui dit. «C’est interdit par les règlements!». Mais Raymonde étant ce qu’elle est, un deuxième morceau prend le bord du chien. Soudain, swoush! Un courant d’air passe entre nous deux et la dernière moitié de rôtie disparait de sa gamelle! Que s’est-il passé? Nous réalisons qu’un des corbeaux qui hantent la place a plané et a saisi le morceau de pain dans ses griffes! Whoa!

Méditation d’Amma

Aujourd’hui c’est mardi et tout est fermé car Amma va diriger pendant tout l’avant-midi une grande méditation dans l’auditorium, voisin de la section occidentale où je me suis installé pour écrire ces mots. C’et le seul endroit tranquille, frais et à l’ombre où on peut le faire sans être dérangé car dans la chambre c’est chaud et on a pas de table.

J’écris ces mots pendant qu’Amma dirige la méditation à laquelle participent Raymonde, Marcel et Guylaine et toute la communauté. Je suis le seul semble-t-il à ne pas y assister mais j’entends tout, car un gars fait la traduction anglaise de tout ce qu’elle dit. Je crois que les gens vont être déçus car sur les 2 heures que cela a duré, elle a parlé et pleuré tout le temps! Pour la méditation, il faudra repasser!

Le repas béni

Mais ce que je ne savais pas c’est que seulement ceux qui sont avec elle dans la grande salle pourront manger et chacun des participants verra son assiette bénie par la «Mère Divine»! Bande de chanceux! Je devrai donc me contenter d’un grill cheese et d’un Pepsi béni par les corbeaux ! Déchéance totale!

Mais j’ai été rapidement rejoint par mes amis : Marcel avait trop faim et avait mangé presque toute son assiette avant de pouvoir la faire bénir et Guylaine et Raymonde ont décidé de quitter la file pour le suivre. C’est donc moi qui ai béni leurs assiettes avec quelques gouttes de Pepsi!

Quelques minutes plus tard, Raymonde a pu se faire faire une accolade d’Amma! Elle vous en parlera dans son billet.

Nous avons ensuite pris congé les uns des autres, le magasinage «de l’autre côté du pont» étant le point fort de l’après-midi, le mardi étant «chômé» à l’ashram comme dit plus tôt. Le reste de la journée a été typique de celui d’hier : sieste, show de chants d’Amma à l’auditorium de 19 à 20hoo, souper et coucher.

Un premier bilan

Pendant le souper, Raymonde nous a demandé ce que chacun de nous a retiré de l’expérience de l’ashram jusqu’ici. Pour elle, c’est la tolérance sous toutes ses formes qu’elle vient apprendre ici. Pour Marcel, qui aime bien manger en qualité et en quantité, c’est la nourriture qui le dérange le plus surtout de voir que les gurus, Amma en particulier, font tous de l’embonpoint! C’est dur de vouloir devenir ascète et de voir nos modèles si bien en chair! Pour Guylaine, elle aime bien les chants mais est déçue de voir tellement peu d’activités disponibles comme les massages, les cours de yoga et de méditation : aucun n’est prévu cette semaine! Finalement j’ai donné mon opinion et Marcel l’a très bien résumé : «Tu es le seul de nous autres à ne pas être déçu!». Ben, faut avouer que mes attentes étaient nulles! Tout ne pouvait qu’être positif à partir de là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *