Skip to content

Vendredi 22 août 2014

Carte du trajet d'aujourd'hui

Il semble que 06h30 sonne notre réveil de manière naturelle.  Nous quittons à 10h00 après toilette, déjeuner. Nous voulons trouver un gîte dans la région de Baddeck pour ce soir. Le ciel est nuageux en avant-midi.  Nous sommes heureuses que la pluie nous oublie pour la journée.

« Hit the road, girls! »

Sur notre route, juste le nom de cette pâtisserie nous invite à entrer dans cette entreprise familiale où l'odeur du pain, des pâtisseries et du café forment une invitation à acheter des biscuits à l'avoine nommés "cracker jack" car ils sont croustillants sous la dent et aux brisures de chocolat.  Celles à l'avoine servent de petit déjeuner à ma Grande.

Les vaches galopantes!

À Port Hood sur Justin Road, Vicky a noté une autre entreprise familiale: Galloping Cows où la famille vend des gelées de toutes sortes dont «pepper jelly» dont Vicky raffole.  D'ailleurs c'est elle qui me la fait connaître il y a environ 5 à 6 ans.  Marie, c'est une recette qui serait incroyable faite avec vos canneberges.  On s'en reparle.  Je m'étais promise d'en acheter qu'un petit petit.  Me voilà repartie avec quelques-uns (Pascal: je garde le secret).  Je ressors avec deux sacs rouges, mignons comme tout, remplis de ces délices.  Une fois reparties, Vicky revient pour acheter une dernière gelée.  La jeune fille, fort sympathique, la trouve tellement mignonne, qu'elle lui fait un rabais de 2$.

Glen Breton 10
Whisky Glen Breton

Nous continuons pour nous arrêter à Mabou afin de rendre visite à la distillerie de whisky.  Vicky et moi achetons chacune un cadeau, soit une bouteille âgée de 10 ans pour deux hommes exceptionnels chez Glenora Inn & Resto.

Notre appétit nous quide à Inverness (on se croirait en Écosse), pour dîner au Village Grill. Malgré le fait qu'il se remplit à mesure que les gens partent,  la dame responsable fait venir son fils ainsi que son père pour l'aider.  Elle est littéralement débordée.  J'opte pour mon éternel fish and chips avec frites que je partage.  Vicky mange des filets de poulet pour faire un peu différent.  Nous avons hâte de sortir car c'est très bruyant.  Pour nous déception! Bon!

Malbouffe différente

Vicky remarque qu'il n'y a pas de McDonald en NE ni au NB.  Dixie Lee est maître à bord avec Pizza Delight.  Ici en NE, Tim Horton semble remplir une petite part du marché resto rapide.  Les Coops sont nombreuses.  Au NB, la Caisse Populaire niche partout, même dans les petits villages de moins de 200 personnes.  En NE, RBC affiche fièrement son allégeance monétaire.   Au NB, le patriotisme d'Irving est flagrant alors qu'en NE, Esso lui fait compétition dans tous les villages et les villes.

florasJe conduis jusqu'à Chéticamp pour visiter Flora's Shop dont la publicité vante son originalité et ses produits.  Je n'y trouve pas la fameuse serviette à vaiselle que Vicky avait vu au début de notre voyage, arborant fièrement un homard aux immenses ouvertes pour nous inviter à le manger.  Je repars avec un truc pour insérer deux rouleaux de papier de toilette en tissus et dentelle.  C'est joli comme tout et pratique.  Même s'il s'en vend au Québec, celui-ci aura une histoire à raconter.

Brief Moosages

Une fois parties, nous revenons, car Vicky m'avait montré un carnet «Brief Moosages».  Sur la couverture, c'est un orignal debout en bobette blanche ancienne, avec l'ouverture sur le travers.  C'est d'une drôlerie incroyable.  Je ne peux m'arrêter de rire.  Une fois dans l'auto, je continues ce fou rire.  Voilà la raison pour laquelle Vicky est allé nous les chercher.  Plusieurs recevrons un message de mon «Brief Moosages» afin de vous faire rire à votre tour.

 

Cabot Trail

La Cabot Trail
La Cabot Trail

Nous choisissons de revenir par la Cabot Trail au lieu de faire le grand tour par le haut du Cap Breton.  Nous sauvons ainsi quelques heures de route afin de trouver un gîte pour ce soir à Baddeck.  Nous arrêtons pour téléphoner: tout est réservé pour le week end.  Il faut dire que nous sommes dans une région assez fréquentée et touristique.  Vicky remarque les plaques qui indiquent que les gens de la NE visitent leur province et que les gens du NB viennent les visiter ainsi que des Québécois qui parlent peu ou pas anglais.  Beaucoup sont en moto et en couple ou en caravane ou motorisé.  Très peu de petites familles.  Majoritairement des couples à partir de la cinquantaine.  Quelques plaques ontariennes qui indiquent que les pépères sont toujours les ontariens.  Bon!

Nous avons trouvé un endroit pour dormir: le Silver Dart Lodge à Baddeck  pour 107$ la nuitée.  Belle grande chambre à deux lits queen, genre Holiday Inn.  C'est vraiment super pour le prix.  Nous avions pensé manger au bord de l'eau, à la marina, mais il fait trop froid près de l'eau, sans compter la brise venant du Bras d'Or.  Lorsque le soleil se cache vers 17h00, la température descend elle  aussi vers les 15°C.  Nous mangerons notre homard demain midi.

Nous soupons au Lobster «all you can eat» qui s'avère une fausse publicité.  La Grande est de style cafétéria.  Nous optons pour le style resto. Naturellement, je commande du  homard et Vicky du saumon cuit une plaque en bois d'érable.  Je me commande une 1/2  bouteille de vin en pensant que Vicky se laissera tenter.  Rien à faire.  Elle a cessé de fumer complètement et sa première semaine est complétée.  Félicitation ma fille!  Tout comme Valérie qui a cessé depuis déjà quelques années.  Je suis heureuse qu'elles prennent soin de leur santé ainsi.

La carafe à vin restera inachevée ainsi que mon deuxième verre de vin de pinot gris.  Tant pis! J'ai eu le plaisir de le déguster tout en mangeant le homard un peu trop cuit a mon goût.  C'est incroyable comment manger dans nos bons restaurants peut rendre la critique facile lorsqu'en présence de nourriture dont la cuisson est trop présente, ou la sauce goûte la mayo industrielle, etc.

Nous revenons à notre confortable hôtel et malgré le party qui aura lieu à 21h30, à l'hôtel, et malgré sa gratuité, nous barrons la porte pour terminer notre petite routine de mise en nuit.  Il est 21h30 et Vicky dort déjà depuis une bonne demi-heure.  J'achève mon blogue et toilette dodo.

Demain, nous quitterons tôt afin d'aller sur «Bird Island» où il y a encore des macareux, des rapaces et des baleines tout autour.  On verra bien.

Notre gîte se trouve au bord du lac Bras d'Or appelé mer intérieure du Canada.  C'est une suite complexe de cordons littoraux, de falaises rocheuses, d'étangs créés par des barres sableuses et de terres humides.  Je reviendrais volontiers dans ce beau coin de pays.  Vicky pourrait y faire du kayak!

Au kiosque d'informations, j'ai assisté un couple de québécois en moto Harley venant de St-Émile et qui ne parlent pas anglais.  La préposée, malgré sa bonne volonté de leur aider, lève les yeux au ciel car ils ne comprennent vraiment pas ce qu'elle dit.  Je l'assiste et je réconforte un peu ces québécois qui ont le courage de visiter malgré ce handicape.

Une fois arrivées à notre motel, ils sont là!  Ils se sont débrouillés et les voilà partis avec vue sur la mer alors que nous avons la vue sur le stationnement.  Tant pis! Je fermerai les rideaux.  À demain!

Jeudi, 21 août 2014

Carte du trajet d'aujourd'hui

Le réveil fut très tôt, mais une petite jasette pour savoir que Vicky a souffert d'insomnie.  Elle se recouche alors que je classe mes photos de cellulaire par ordre de date.  Ensuite, je me recouche pour me réveiller à nouveau vers 08h00 en même temps que Vicky.

Elle se rend au dépanneur chercher du jus et des oeufs.  Elle nous concocte une bonne omelette au feta et aux légumes.  Délicieuse!  Des cretons et un peu de caramel termine notre petit déj.

Nous quitterons le Indian Point Motel de Port Elgin malgré le grand confort de notre appartement.  Nous voulons nous avancer un peu plus et, si possible, coucher en Nouvelle-Écosse ce soir. Je jase avec la proprio tout en payant notre facture.  Leur ferme comptait 300 têtes de bétail pendant des années.  ll y a deux ans, ils ont tout vendu car c'était beaucoup de travail.  Son mari a pris une pré-retraite et elle aussi, car c'est une de ses filles qui habite Port Elgin et sa fille qui font le ménage des motels au nombre de 11.  Nous avions le plus grand équipé d'une petite cuisinière à même un évier, et en-dessous, un mini frigo qui loge quand même pas mal.

Nous serions bien restées deux jours, mais l'odeur de "cannie" est dérangeante.  Nous plions bagage pour partir vers 11h15. Le soleil nous fait que des clins d'oeil suivi de nuages qui veulent s'installer pour la journée.  Nous les fuirons à nouveau en entrant en Nouvelle-Écosse.

Je conduis et Vicky prend les dernières photos au Nouveau-Brunswinck dont la fameuse étoile symbole de la route panoramique ce cette province.

Après nous être arrêtées à un kiosque d'informations, Tracy nous renseigne et répond à nos multiples questions afin d'économiser temps et kilométrage.  Nous repartons confiantes de trouver ce que nous désirons vraiment.

Elle nous conseille, pour dîner, d'arrêter au Sandpiper de Port Philipps pour manger des fruits de mer frais et fait maison.  Ce que nous ferons.  Je choisis un club sandwich au homard, frites pour partager avec Vicky et elle opte pour des crevettes non pannées accompagnées d'un beurre à l'ail clarifié et d'une salade verte aux légumes frais.  Tout est très bon pour environ 15$ chacune.

Le chalet des 5 conditions

Pendant que Vicky conduit, je cherche un endroit pour coucher ce soir.  J'en trouve un mais nous ne voulons pas payer plus de 100$ par nuit.  Nous voulons dormir au bord de l'eau, avoir une cuisinière et un frigo.  Pas toujours évident.  Mais Vicky tient son bout.  Je lâche-prise et je continue à chercher afin de rencontrer nos ententes.  Nous arrêtons à Hastings: on dirait un motel de BS.  Non!

Nous revenons sur nos pas et décidons de monter vers le Cap Breton.  On verra bien. Nous rions de nos jeux de mots avec les noms de ville ou de lieux.  En passant devant une pancarte qui annonce des chalets, Vicky mentionne qu'il y en a partout.  Nous allons choisir un privé, ce qui veut dire pas dans les publicités gouvernementales des kiosques d'informations.

Nous sommes à Troy et soudain, Vicky voit une pancarte et fait demi-tour.  En rentrant dans le chemin qui mène aux chalets, nous trouvons qu'ici aussi ça fait pas mal BS.  Non, non, on se rend au bout.  Nous passons même l'administration afin de voir de "visou" ce qu'ils ont l'air.  Demi-tour, nous désirons reprendre le chemin.  Mais voilà qu'une dame nous accoste pour nous renseigner qu'elle a un petit chalet jaune, son favori, et qu'elle nous le louerait pour 97$ taxes incluses.  OK.  On verra bien.

Le chalet jaune de TroyQuelle découverte!  Il est tout mignon, avec des fenêtres des deux côtés qui donnent sur le détroit de Canso.  Magnifique! Cet endroit rencontre nos 5 exigences quotidiennes: bord de l'eau, cuisinière, frigo, le WiFi et 100$ ou moins.  Bingo!

Nous couchons donc au Troy Lodge au Cap Breton.  Nous sommes en montant vers l'ouest pour redescendre vers l'est.  Pascal, Valérie et moi avions fait le chemin inverse

La Nouvelle-Écosse regorge d'endroits à visiter et les gens sont forts sympathiques.  Vicky me disait qu'au Nouveau-Brunswick, le tiers de la population habitant le nord et l'est de la province, parle français et l'anglais alors que le deux tiers vivant au sud et à l'ouest, parle l'anglais seulement.

Ici, en Nouvelle-Écosse, tout est 100% anglais.  Notre voyage nous amène à découvrir les beautés naturelles des paysages maritimes, de manger des fruits de mer et du poisson à chaque jour, à rencontrer des gens hyper sympathiques et d'échanger avec des québécois en visite dans ce beau coin de pays.Nous concentrerons sur la partie sud-est et la partie sud-ouest pour remonter vers le nord et revenir au Québec.  Nous avons encore cinq jours pour y penser et étudier le trajet que nous prendrons demain matin.  On se promet de coucher au  moins deux soirs au même endroit, mais le lendemain matin, nous repartons de plus bel. Donc, À demain!

Voir les photos sur Facebook