Skip to content

Jeudi 28 août 2014

Anniversaire de Raymonde

Auberge Les Jardins Inn, Edmunston, NB
Joyeux anniversaire, Raymonde !

C'est mon anniversaire aujourd'hui et je le vie en la présence de ma fille Vicky.  Elle m'offre le petit déj. dans un décor magnifique de la salle à manger de l'auberge Les Jardins Inn où nous avons passé la nuit à Edmunston, NB.  Les petits chalets de couleurs différentes forment un minuscule village bien pittoresque.  Tout est bien entretenu et décoré avec beaucoup de coup et d'élégance.  La jeune fille préposée à la réception est vraiment sympathique.  Une ancienne hôtesse de l'air enceinte de quelques mois.  Mon année commence sur une note de beauté, d'affection, de bons services et d'échanges.  Vraiment une belle journée sous le signe de «Joyeux anniversaire !».

Nous sommes levées à 07h45 et à 08h00, nous sommes au resto.  Hier, nous n'avions sorti que nos pyjamas, nos brosses à dents et notre crème pour le visage.

Nous reprenons la route vers Québec. En conduisant, on se remémore nos vacances, ce que nous avons aimé, nos impressions et notre plaisir d'avoir vécu ce temps ensemble.

Je me trouve choyée d'être si bien entourée et aimée.  Depuis plusieurs années, je prends tous mes petits déjeuners au resto.  Vicky, pour me faire plaisir, en fait un thème pour mon anniversaire: petit déjeuner, dîner et souper au resto.  Donc, dîner Chez Victor à notre arrivée à Beauport.

La fête se poursuit à Québec !

Une fois à la maison où Pascal m'attendait avec une belle gerbe de fleurs, Vicky lui donne ses instructions pour le reste de la journée car elle doit retourner à Montréal aujourd'hui: Valérie et Vicky m'offrent le souper au resto et Pascal paiera la différence si nécessaire.  Je choisis donc d'aller au Sushi World de Beauport.  L'assiette à 46$ pour deux est copieuse, délicieuse et fraîche. Le wasabi pourrait être un peu plus relevé cependant au goût de Pascal! Nous la dégustons accompagnée d'un bon sake chaud, même si au Japon, ils le boivent froid, surtout lorsque c'est un grand cru.

En conclusion, pour découvrir ce qui se cache dans le coeur et l'âme d'un endroit, il faut sortir des sentiers battus, tel que mentionné dans le guide touristique du NB.  Tous ces kilométrages (environ 3 600 km) furent un excellent moyen d'apprendre à connaître les lieux et les gens qui font de ces endroits des souvenirs extraordinaires.  Pour vraiment décrocher, ce périple fut un chemin magnifique qui a rempli nos yeux de beautés et de milieux naturels.

Vicky et moi avons beaucoup utilisé les guides touristiques des deux provinces pour trouver nos gîtes d'un soir.  Les gens parlent très bien le français partout au NB.  En NE, l'anglais est la langue principale.  Il faudra revenir pour découvrir la Baie De Fundy au NB et Lunenberg en NE.

Voilà qui termine mon périple des Maritimes en compagnie de ma Grande.  Un autre volet de plaisirs, de rires et d'échanges.  Au prochain voyage qui sera la Corse, ou Boston ou le safari en Afrique.

À suivre.

Mercredi, 27 août 2014

Avant de nous coucher, nous nous sommes dit que nous verrons comment on va procéder demain, selon la condition du fameux coup de soleil.  Nous avons comparé le trajet de retour à la maison par le Nouveau-Brunswick ou par la Nouvelle-Écosse.  Le plus court, c'est de prendre le traversier à Digby - St-John, NB. Il n'y a que deux départs par jour: 14h00 et 18h00.  Nous optons pour le 14h00, selon notre décision.  À suivre! Au lever, on ramasse tout et on part.  Vicky est en super forme et son dos ne lui fait plus mal ni ses cuisses.  Seuls le bas du dos et les côtés sont encore sensibles.  Hier soir, j'avais pris de l'avance en faisant ma valise,  mais voilà que Vicky a terminé bien avant moi et l'auto se charge en deux temps, trois mouvements.    Nous prenons notre petit-dej et quittons Hunts Point vers 10h30. D'abord, en direction de Liverpool. j'y tiens vraiment !,  pour y prendre des photos des belles maisons qui s'y trouvent,  de son port et de l'usine Bowater fermée en 2012.  Nous voulions aller aussi à Lunenburg, ce fameux petit village allemand, mais nous manquons de temps. Nous sommes à 140 km environ de Digby où nous allons prendre le traversier.  La route est tortueuse et pas tellement d'endroits pour dépasser.  Il nous faudra rouler environ deux heures pour y arriver.

Invasion de motards à Digby

Nous arrivons à Digby vers midi et une grosse surprise nous y attend : une multitude de motards de tout acabit ont envahi le petit village pour les trois prochains jours dans le cadre du « Wharf Rat Rally ».  Ils arrivent aujourd'hui pour repartir dimanche.  C'est un rallye de motocyclistes qui a lieu à Dibgy depuis 10 ans.  Le nombre augmente à chaque année.  La serveuse pense qu'ils sont environ de 20-25,000 motocyclistes.  Le nombre précis de motos, de motards et de visiteurs n'est pas encore confirmé, mais la file de motos et de voitures s'étire sur plus d'un kilomètre avant la bretelle d'accès qui mène à Digby.  Ils viennent de partout: Yukon, USA, Canada, Québec, NB, TN...

En fin de semaine, plusieurs personnes ont comparé ce rallye à celui de Sturgis, une ville du Dakota Sud qui accueille depuis plus de 70 ans des milliers de motards au mois d'août. Voilà de quoi faire rêver les organisateurs de Digby!

Vicky est émerveillée par les plages de sable qui courent sur des kilomètres ici, et ce, à perte de vue, l'eau turquoise  - je crois qu'il y a des débris rocheux en suspension, comme la moraine - et le soleil.  Une combinaison gagnante pour la séduire.

Au dîner au Fundy Restaurant Complex, elle partage ses pétoncles car moi, j'ai commandé des pennes aux crevettes et pétoncles : deux crevettes asséchées par la cuisson et UN pétoncle.  Les pétoncles sont délicieux et cuits juste bien.  Le décor maritime ajoute à ma bonne humeur malgré la déception du menu.  Bon!

La traverse Digby - St-John

Nous sommes les premières à monter sur le Bay Ferry.  Je suis au volant et lorsque l'homme me fait signe de monter, j'ai fait honte à ma fille: je suis partie du côté opposé au bon sens.  Il m'a fallu faire une loop pour revenir suivi des cris du responsable qui me regarde avec des yeux ahuris: c'est-tu pas croyable ce qu'elle vient de faire cette dame!!! Bon! On se calme le ponpon là!

Direction Woodstock... Edmunston !

princess-of-acadiaLa traverse dure trois heures sur le traversier Princess of Acadia au coût de 93$ chacune. Nous descendons à St-John vers 17h00.  Les routes 1, 7, 2 se succèdent pour nous mener direct à Woodstock où nous avions planifier de coucher.  Mais rendu là, je dis à Vicky qu'on pourrait continuer jusqu'à Edmundston.  Elle est bien d'accord.

Vicky a pris le volant et nous arrivons à 22h30.  Je fais des appels environ 1 heure avant notre arrivée.  Nous voulons respecter notre budget de 100$ + taxe pour l'hébergement.  Je réussis à négocier ce montant au magnifique "Auberge des Jardins Inn" juste à la sortie de l'autoroute, plus précisément au 60, rue Principale à Saint-Jacques, NB.  Une très belle maison décorée avec goût et élégance.  Nous avons le motel 17.  Nous sommes fatiguées et le sommeil est le seul désir pour ce soir.

À demain!