Skip to content

Jour 23 – Viva la villa e la vita è bella!

BaliUbud, Bali - Mercredi, 11 février 2015

Très tôt ce matin, notre Miss Teflon nationale a eu un épisode de dérangement gastrique : nausées et diarrhées. On a prévu tout ce qu’il faut pour enrayer cela et Raymonde a pris les grands moyens pour calmer cet inconfort et reprendre goût à la vie! Heureusement qu’on a la journée libre aujourd’hui.

DÉPART LE 12 OU LE 13 ?

Au déjeuner, Comang, le superviseur, vient nous voir pour vérifier à quelle date nous allons quitter car, pour eux, notre réservation se termine demain matin le 12! Oh! Oh! Il y a un problème ici!

J’avais déjà posé la question à Nata à notre arrivée ici car sur notre itinéraire, il est bel et bien indiqué que le 12 au soir nous couchions à Jimbaran, près de l’aéroport, ce qui confirmerait la prétention de Comang.

Il m’avait alors bel et bien confirmé qu’il y avait eu changement et que nous allions quitter dans la nuit du 12 au 13 afin d’aller à Denpasar prendre notre vol de 6h00 pour Flores.

Je demande alors à Comang d’appeler directement l’agence responsable de notre séjour ici soit Santika Tours. Quelques minutes plus tard, il nous revient, tout joyeux, pour confirmer que nous allions effectivement quitter dans la nuit du 12 au 13. Voilà qui est réglé. Un stress de moins!

MASSAGE EN VILLE

Vers 14h00, Comang est venu nous rappeler que nous avions un massage aujourd’hui, à 16h00 et que c’était la navette du Spa Jaens qui allait venir nous chercher comme je l’avais demandé.

Raymonde et moi avons choisi un massage de relaxation de type «medium» car nous voulions en profiter totalement et non nous tordre de douleurs! Ma masseuse a été parfaite dans ses touches mais Raymonde a trouvé que la sienne a insisté un peu trop sur certains points douloureux!

Vient le temps de régler les massages. C’est la gérante ou la patronne qui est à la caisse. Elle me dit que nous devons payer la navette! Oh! Première nouvelle que je lui dis! Personne à la villa nous a mis au courant sinon j’aurais pris la navette gratuite de l’hôtel! Devant ma mine déconfite et les protestations audibles de Raymonde, elle consent à réduire le coût de la navette de moitié, de 12 à 6$.

Sur le chemin du retour, nous nous sommes interrogés sur ce qui venait de se passer. Pourtant nous sommes des voyageurs aguerris et nous nous en faisons encore passer des vertes et des pas mures!

Quand j’ai réservé nos massages auprès de Comang, il nous a demandé si nous voulions la navette de l’hôtel ou celle du spa. Je me suis fais la réflexion : comme la navette de l’hôtel est gratuite, j’assume que celle du spa l’est aussi sinon il ne nous l’aurait pas suggéré.

Maudit que je suis naïf! Bien des gens se seraient morfondus à tout vérifier cela mais moi, non! Pas moi! Confiance totale! Aaaarrrhhh! Des fois je me déteste! Comme dit Raymonde, c’est pas le 6$ qui nous offusque mais bien le fait de n’avoir pas été assez brillants pour nous informer comme il faut!

Bon. Raymonde est revenue à la vie et veut du «vrai manger» pour souper car elle croit que ce sont les fruits d’hier soir qui ont provoqué son dérangement gastrique.

SOUPER À LA VILLA

En arrivant à notre villa, nous allons voir le superviseur de nuit qui nous apporte le menu : pour moi ce sera un «soto ayam» (soupe vermicelle et poulet) et Raymonde veut du «nasi goreng» (riz frit) bien standard. Notre commande est passée par téléphone à un resto du village d'à coté où résident tous les employés.

Quelques minutes plus tard, nous sommes servis sous le gazebo de notre villa. Mon «soto ayam» est bon mais goûte plus le gingembre que le lait de coco. Il ne battra pas celui que j’ai mangé à Sumatra! Raymonde a eu droit, elle, à un «nasi goreng spécial» avec brochettes de poulet et crevettes tout à fait délicieux. Nous nous sommes régalés!

NOUVEAUX ARRIVANTS

Nous ne sommes plus seuls car, en plus du couple de français arrivé hier avec leur bébé, une famille de 5-6 personnes est arrivée ce matin de même qu’un ami du propriétaire. Ces nouveaux arrivants sont tous installés dans des villas séparées et un peu éloignées de la nôtre de sorte que nous sommes encore choyés d’être seuls dans notre petit monde et aux petits soins de Comang, le superviseur, et d’Anik, la cuisinière. Je joins quelques photos de ceux qui sont à notre service et que nous aimons beaucoup!

C’est en buvant une bonne grosse bière froide Anker que je vous écris ces mots.

À demain!

 

 


LA CARTE

Itinéraire du voyage


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue INDONÉSIE RAYMONDE de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue INDONÉSIE PASCAL que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal

 

 

 

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *