Skip to content

Jour 22 – PAS FACILE L’INTERNET À BIKANER !

Bikaner
Bikaner

4 décembre 2010 – Bikaner

Nous logeons dans le plus beau hôtel de la ville de Bikaner, une grosse ville, et ils ne sont même pas foutu d’avoir une connexion wi-fi! Seulement un seul poste internet ordinaire et très lent. Raymonde et Richard en ont exploité toutes les ressources hier soir à leur plus grand désagrément. Bon. Ce soir, Claire, Marcel et moi avons décidé de se prendre en main. Après avoir suivi les instructions du gars à la réception qui nous a indiqué la direction approximative d’un café internet et tourné en rond pendant une demi-heure sans résultat, j’ai abordé un jeune homme à la sortie d’une resto et il nous a dépanné en arrêtant un tuk-tuk et en lui donnant les instructions pour nous rendre à un café internet situé à peu près à un kilomètre de notre hôtel. Rendu là, on nous mène tout au fond d’une pièce pleines de bidules électriques et électroniques. Ça ressemble plus à un débarras qu’à un café internet. Cinq cubicules avec chacun un poste PC sont disponibles. Nous nous installons chacun dans un poste. Le gars démarre son modem accroché avec une corde à un clou sur le mur et réussi a brancher le pc de Claire, configuré en anglais, en l’installant avec un cable réseau. Mais pour le mien, pas moyen : «Language problem» qu’il me dit. C’est du français et il ne peut rien faire. De guerre lasse je me résous donc à utiliser leur propre ordinateur en transférant mes billets via une clef USB. Je tape présentement ces mots sur mon mini et je vais les transférer sur leur PC dans quelques instants avec la même clef. Voilà pour l’internet en Inde… du moins dans cette partie un peu plus reculée.

JOUR 22 – EN PANNE DE PHOTOS SUR LE BLOGUE !

4 décembre 2010 – Bikaner

Ce n’est certainement par manque de volonté, vous l’avez certainement deviné, si je n’ai pas publié d’autres photos depuis un bon moment. Simplement le manque de temps pour les sélectionner, recadrer et trouver une connexion internet rapide pour les télécharger. Dans les deux jours qui viennent nous allons faire beaucoup de route et j’aurai peut-être plus de possibilités pour en publier un lot ou deux à Delhi car je ne crois pas que ce sera possible à notre dernière étape à Nawalgarth.

Namaste!

Pascal Bouchard
Pascal Bouchard

Publié par Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *