Skip to content

Jour 14 – VISITE D’UDAIPUR

Udaipur
Udaipur

26 novembre 2010 – Udaipur

LE TEMPLE SHREE JAGDISH

Notre première visite ce matin est au temple Shree Jagdish près de notre hôtel. Les murs et la tour de ce temple sont complètement ornés de rangées de sculptures représentant tous les ordres de la création commençant par les plantes, les animaux, le peuple, les anseurs et musiciens, les rois et reines et finalement toute la panoplie des dieux hindous. Nous passons quelques minutes à l’intérieur du temple pour méditer sur la dureté de notre vie de touristes et, tout spécialement pour moi, sur la maudite manie de toujours devoir enlever nos souliers et nos bas avant d’entrer dans les temples.

Ça m’horripile au plus haut degré car je porte des espadrilles! Ils devraient se mettre à la mode et demander d’enlever plutôt les chapeaux comme dans nos églises. Et venez pas me dire que c’est parce qu’ils veulent garder le plancher propre! (Le contact des pieds nus sur le sol sacre du temple permet le passage, la canalisation directes des energies vers la tete et le ciel - Merci, Clode, de ces precisions).  Quand il pleut à verse et qu’il y a un pouce de boue à l’endroit où il faut enlever les chaussures et qu’il faut patauger pied nu là-dedans avant d’entrer dans le temple, moi, j’appelle pas ça de l’efficacité!

À la sortie du temple, un sadhu tout peinturluré  me nargue et me provoque en pointant ma caméra et en dodelinant de la tête en me disant télépathiquement : « Envoye! Coco! Prend-moi en photo!». Comme je suis complètement bilingue en télépathie, je lui répond subito presto :  «OK mon arbre de Noël! Je te défie de savoir quand je vais te prendre la tronche pis  j’t’attend au détour pour le backshish!». Notre échange s’étant complété dans la plus pure incivilité, je rejoint mon groupe qui a déjà entamé le chemin vers le City Palace.

LE CITY PALACE

Le City Palace c’est deux heures de visites avec un audio-guide. Plus organisé que ça, c’est impossible. Nous visitons donc individuellement un palais ayant appartenu aux maharajas qui ont gouverné cette région et résisté à tous les envahisseurs qu’ils soient Moguls ou Britanniques. Le dernier roi a cédé ce royaume lors de l’indépendance de l’Inde en 1949.

La visite est très intéressante puisque tout a été restauré et transformé en musée. Je dis tout et ce n’est pas vrai car seulement 25% environ est visité. Une autre partie est encore occupée par le dernier descendant de cette lignée de maharajas et il est âgé de 89 ans. C’est un complexe  IMMENSE!

DÎNER FACE AU TEMPLE ET AU SADHU

Nous prenons notre repas sur la terrasse du toit de l’hôtel Baba Palace situé en face du temple visité ce matin. J’ai une vue imprenable sur le temple où mon sadhu de ce matin est encore en fonction mais il a changé de place, s’étant installé plus haut sur les marches menant au temple. Je suis directement face à lui et avec le zoom de ma caméra je réussi à le capter parfaitement en train de compter ses oboles. C’est à ce moment que le remords me  prend et je sors quelques dizaines de roupies pour les lui remettre à notre descente. Mais son quart de travail est terminé et le voilà parti avec son sac et son bâton de pèlerin! Je me rachèterai plus tard en les offrant à des jeunes filles déguisées en déesses mendiant sur un des ghâts que nous visiterons.

Le tour de bateau sur le lac Pichola ayant été remis à demain – un mariage ayant nolisé tous les bateaux disponibles – Daniel décide donc de nous faire découvrir l’autre rive du lac. Notre hôtel étant situé sur une petite baie, nous pouvons donc facilement contourner cette baie par un pont multilobé qui ressemble étrangement à ceux de Venise. Même les bâtiments sur la rive de ce lac ressemblent à ceux de cette ville ce qui fait qu’Udaipur est connue comme étant la Venise de l’Orient.

Cette marche a permis aussi à nos dames de découvrir de nouveaux magasins où elles s’engouffrent à leurs risques et périls. C’est donc sans grande surprise que les hommes, sauf Marcel que nous avons perdu de vu,  se désistent de leur devoir de chevalier et les laissent à leur sort pour se retrouver devant une bonne bière froide sur la terrasse du toit de l’hôtel voisin du nôtre où nous prendrons notre souper ce soir.

LES ACHATS DE CES DAMES

Ce n’est qu’après le coucher du soleil que ces dames font leur apparition… mais Marcel manque toujours à l’appel et Guylaine s’inquiète. Pour lui changer les idées, Claire et Raymonde lui montrent leurs achats de boules de noël et chandeliers en papier recyclé. Alors que je croyais avoir tout vu des achats de Raymonde, voilà qu’elle dévoile à Guylaine des articles et autres parcheminas que je ne savais pas qu’elle avait acheté! Voyant mon étonnement, Claire lui dit : « Raymonde, je crois qu’il serait plus sage de lui montrer tes achats seulement aux deux jours! Il serait étonné moins souvent!»

LE RETOUR DE MARCEL

Nous avions pratiquement fait notre deuil de Marcel lorsqu’il surgit soudain au grand soulagement de Guylaine qui était retourné à leur chambre pour vérifier s’il n’y était pas.! Comme il ne souvenait pas du nom de l’hôtel où nous étions, il est donc monté aux terrasses sur les toits d’au moins trois autres hôtels avant d’aboutir au bon endroit. Peu nerveux, il s’est même permis de prendre une bière avec quelqu’un rencontré sur l’une de ces terrasses. Sacré Marcel !

Le souper terminé, nous sommes tous allés manger dans une échoppe sur la rue les fameuses petites boules de pâte trempant dans une grande marmite remplie de sirop chaud et ressemblant à nos grand-père au sirop d’érable. Nous nous sommes délectés! Une autre belle journée qui finit bien!

Namaste!

1 thought on “Jour 14 – VISITE D’UDAIPUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *