Skip to content

Jour 12 – PUSHKAR – Billet de Marcel

Pushkar
Pushkar

Publié le 24 novembre par Marcel Merette

Visite de Pushkar :

Petite ville charmante, Pushkar est considérée comme une autre ville sainte. Construite entre les montagnes autour d’un tout petit lac, on se retrouve un peu comme à Varanessi avec une multitude de Gaths ou escaliers qui précèdent les villas et les temples autour du lac. Ces gaths ont été construits pour tenir compte de la crue extraordinaire de la mousson qui peut amener le niveau de l’eau jusqu’à 10 mètres de plus selon les années. On peut donc accéder à l’eau quel que soit le niveau et l’escalier s’allonge à mesure que le niveau descend. Ça change des plages d’occident.

Nous faisons un tour de ville sympathique, mais pas très différent de ce qu’on a vu précédemment : Boutiques, gogosses et multiples vendeurs sont toujours prêts à te faire un « DEAL » pour pas cher. On visite le seul temple hindou dédié à Brhama, le dieu créateur… Le monde aurait-il commencé ici ????

Il pleut averse, c’est inhabituel en ce temps de l’année, on devait se lever à l’aube pour escalader une montagne et méditer dans un temple qui domine la ville offrant une énergie particulière et une vue panoramique exceptionnelle. On relaxe pour reprendre cette activité un peu plus tard et cet après-midi on va faire une « ride » en chameau … Dans le prélart.

On a finalement visité le temple Guylaine et moi. Une traversée de la ville avec 30 cm d’eau dans les rues ; c’est avec un rickshaw qu’ on traverse la ville pour escalader environ 1000 marches et se rendre au minuscule temple tout au sommet du pic . D’une grande simplicité et complètement seuls avec le gardien nous faisons une méditation intense, si proche du ciel….

Arrivé au pied de la montagne un jeune de 10 ans environ c’est parti une nouvelle business : Il nous invite à nous peser pour 100 roupis pour  vérifier si on a perd du poids dans notre randonnée. Pas mal comme créativité.

Les Sadhous :

Un mot sur les Sadhous. Pushkar est une ville sainte. Elle est le siège de nombreux pèlerinages particulièrement par ce genre de moine pour le moins hétéroclite : Cheveux longs, vêtements flamboyants ou même se promenant nu (on en a pas vu à Pushkar). Ces personnages ont fait le vœu de mortification, de jeûne, et de sacrifice. Ils vivent en reclusio sous un arbre et allument un feu qu’ils entretiendront jusqu’au départ pour un autre pèlerinage. On dit (baliverne) qu’ils fument des substances illicites et qu’ils sont prêts à partager moyennant légère contribution. Guylaine a bien voulu partager leur trip et prendre quelques photos.

À plus

Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *