Skip to content

Jour 27 – Volcans et village ethnique

FloresBajawa, Flores - Dimanche, 15 février 2015

Avant notre départ pour Bajawa à 7h30, nous avons pris le déjeuner en face du volcan Kelimutu dont nous avons visité les lacs hier. Ce matin, son sommet est radieux sous le soleil. Vers 4h00 ce matin, des voisins de chambre sont partis pour voir les lacs au lever du soleil, ce que nous étions censés faire aussi ce matin mais fait hier.

PIERRES BLEUES

Aujourd’hui sera une longue journée de 7 heures de voyagement jusqu’à Bajawa. Nous revenons sur nos pas et retraversons Ende pour nous diriger vers la partie est de l’île. Nous avons la mer à notre gauche pendant la première partie du trajet. Nous arrêtons à Pengga Jawa pour y voir les «pierres bleues»  que les femmes vont cueillir sur la plage. Elles ont été polies en galets par des milliers d’années sinon des millions dans le fond de la mer et offrent, aujourd’hui, un travail à ces gens qui les vendent sous différentes formes d’artisanat.

SALAIRE MOYEN

En route, nous traversons  une zone de travaux sur la route et je m’informe sur le salaire quotidien des travailleurs ici à Flores. Andrean me dit qu’un travailleur qualifié peut gagner 50 000 IDR (5$) par jour. En campagne, c’est suffisant mais en ville il faut au moins 75 000 IDR (7.50$) par jour pour y vivre décemment.  Surprenant car, en tant que touristes, nous prenons 2 repas par jour à 35 000 IDR chacun pour un total de 70 000 IDR et nous choisissons  toujours sur le menu du resto. Je me demande encore comment font les restos ici pour vivre car personne sauf les touristes n’ont le moyen de les fréquenter! Sur Internet, on donne un salaire moyen de 9.5$ par jour. Bon. Quelque chose cloche ici et je ne sais pas quoi.

VOLCAN EBU YABO

Vers midi, nous avons fait le plein d’essence à 68 cents le litre près du volcan Ebu Yabo dont la cime était partiellement dans les nuages ce qui donnait l’impression qu’il était en éruption! Très dramatique comme vu! Andrean aurait bien aimé nous faire dîner mais tout est fermé en ce dimanche. Nous devrons attendre à Bajawa.

UN DURIAN

Andrean nous arrête ensuite à un stand de fruits pour acheter un durian à sa sœur qui est enceinte et qui a une envie de ce fruit. Il veut lui faire la surprise. Le durian, vous savez, le fruit qui pue comme l’enfer mais a un goût de ciel! Depuis que nous sommes arrivés ici que Raymonde veut en acheter un pour l’essayer. Aujourd’hui c’est l’occasion… qui tombe abruptement à l’eau lorsqu’elle apprend le prix : 7 $ la pièce! Elle pourra se consoler en humant sa délicieuse odeur dans l’auto! En fait, pour ma part, je n’ai pas trouvé l’odeur trop forte sauf en entrant dans l’auto après une visite. Un truc, pour survivre, est de garder les fenêtres de l’auto ouverte. Un autre truc, pour que ça sente moins mauvais, s’enduire les bras de crème solaire à la noix de coco : ça sent la merde… à la noix de coco!

VOLCAN INERIE

Nous sommes dans le pays des volcans et chaque fois que nous en croisons un, nous exigeons de nous arrêter pour l’admirer. Le prochain sur la liste est le volcan Inerie que nous pouvons admirer dans toute sa splendeur du haut d’un promontoire. L’éclairage est superbe et sa masse pyramidale est tout simplement magnifique avec la mer en contrebas! Extraordinaire!  Andrean a déjà dirigé des treks vers son sommet, une expérience de 4-5 heures d’ascension assez difficile. Pas pour nous, c’est certain!

VILLAGE MEGALITHIQUE BENA

De notre promontoire, nous pouvons voir, tout en bas, en direction de la mer, le petit village mégalithique de Bena, notre prochaine destination. Nous devions aller au village Wogo, un peu similaire, mais celui de Bena lui est supérieur. Et c’est ce que nous avons constaté quelques minutes plus tard en marchant entre les deux rangées de maisons aux toits pointus recouverts de paille. Au milieu, un terre-plein sert de tombeaux pour les défunts mais aussi pour les sacrifices de buffles et des porcs pour les ancêtres. Cette ethnie, les Ngada, a conservé cette pratique ancestrale et animiste même si ce village est catholique.

HÔTEL BINTANG WIROTA

Arrivés à Bajawa, une petite ville, nous allons manger au resto Dito’s un bon nasi goreng et un délicieux gado-gado. Direction ensuite vers notre hôtel Bintang (Étoile) Wirota, 36$ la nuit, 2 étoiles. La chambre 2B est correcte avec la télé qui fonctionne, un lit double et un lit simple sur lequel nous mettons nos valises mais pas de clim. La salle de bain est dégelasse mais à lire les commentaires sur internet, aucun hôtel de Bajawa n’est parfait. Pour ma part, je me contenterai bien de ce 2 étoiles d’autant plus que nous avons le WiFi à l’extérieur de la chambre. C’est tout cela de pris et nous ne couchons que cette nuit.

Le proprio, en tout cas le seul gars qui parle anglais ici, me dit que Hydro-Québec a un gros contrat d’électrification dans cette région de Flores. Il connait un gars qui connait un gars d’Hydro-Québec qui lui a dit cela. Je veux bien le croire.

Ce soir j’ai fait vite avec les blogues et comme la connexion internet est lente, je n’ai pas mis de photos. Raymonde, par contre, a eu le temps de le faire.

 


LA CARTE

Itinéraire du voyage

 


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue INDONÉSIE RAYMONDE de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue INDONÉSIE PASCAL que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal

 

 

 

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *