Skip to content

Jour 26 – Les magnifiques lacs volcaniques Kelimatu

FloresMoni, Flores - Samedi, 14 février 2015

Aujourd’hui est une journée libre mais en accord avec notre guide nous avons convenu de ne pas prendre de chance et d’aller voir immédiagement les lacs volcanique du volcan Kelimutu sur le flanc duquel notre lodge est construit… mais beaucoup plus bas!

Le départ avait été prévu pour 4h30 mais dès 2h00, j’entendais le tonnerre gronder et la pluis tombée. Nous nous sommes tout de même levés et rejoints Andrean et Denis pour un départ avorté après quelques minutes car il y avait peu de chance fasse beau en haut du volcan. «Il nous reste encore demain matin pour y aller» nous dit-il. Bien d’accord et nous, on retourne au lit!

À 7h45, ce que je pensais être la femme de ménage était en fait Andrean qui cognait à la porte : «Il fait beau soleil et si vous êtes d’accord, nous allons au volcan, départ dans 5 minutes! » aussitôt dit, aussitôt fait.

Pendant 12 kilomètres, l’auto a serpenté sur le flanc du volcan Kelimutu sur une route étroite mais très bien entretenue. Passage obligé à la porte d’entrée du parc pour payer le droit de visite et nous revoilà à serpenter de plus en plus haut pour atteindre finalement un grand stationnement très bien aménagé.

«Nous avons 30 minutes de marche maintenant pour atteindre le haut du volcan» nous dit Andrean. Je m’attendais à un trek à travers les racines d’arbres dans un sentier boueux et pentu. Pentu il était par endroit mais notre sentier est très bien aménagé avec plusieurs sections de marches en pierres pour exercer notre souffle. Nous sommes aussi à l’intérieur d’un arboretum avec une multitude d’écriteaux nommant les plantes et les arbres s’étalant le long du chemin. Andrean en connaît beaucoup sur la botanique et nous montre en particulier une plante médicinale dont la feuille écrasée est appliquée sur une blessure pour éviter l’infection. Denis, le chauffeur, interrompt Andrean pour nous dire : « Ensuite, vous avez 5 minutes pour vous rendre à l’hôpital!» Fou rire total!

Juste comme nous pensions être rendus, une longue section en pente douce bétonnée s’est présentée a nous à un détour. Elle nous a conduit jusqu’à la phase finale de l’ascension une autre d’escaliers menant vers le sommet ultime aménagé en promontoire où des vendeurs et vendeuses de thé, café, gateaux et biscuits offraient leur marchandise que des singes macaques essayaent de voler aux visiteurs!

Nous étions très heureux d’être arrivés et surtout de pouvoir admirer les trois lac colorés qui sont autant de cratères de ce volcan dont la dernière éruption a eu lieu en 2013.

Ce qui distinguent ces lacs volcaniques est leur couleur qui changent d’année en année selon les émanations souterraines du volcan. En 2013, les lacs avaient pris les couleurs vert turquoise, bleu et brun foncé, presque noir. Aujourd’hui, deux lacs sont d’un superbe vert turquoise alors que le troisième tire nettement sur le bleu.

Plusieurs touristes admirent ce paysage grandiose sous un soleil à peine voilé qui permet des photos sans trop de contraste. Raymonde, qui avait oublié sa tablette pour prendre des photos, a jasé avec un groupe de français pendant que je prenais le maximum de photos.

À 10h45, nous avons entrepris la descente qui s’est faite plus facilement que la montée! Arrivés à l’hôtel à 11h15, nous avons déjeuner d’œufs brouillés et de fruits frais. Le reste de la jounée a été libre : sieste, blogue, kakuro et lecture pour moi tandis que Raymonde est allée explorer les environs.

LA SAINT-VALENTIN !

Au souper, Raymonde m'a fait toute une surprise: elle a fait préparer un «soto ayam», une soupe au vermicelle et poulet, que j'adore depuis que je suis ici. Pour la Saint-Valentin! Elle est adorable mon amour d'avoir pensé à cela! Comme c'est notre fête à tous les deux, c'est ensemble que nous l'avons dégusté. Comme la cuisinière avait tenu à faire sa propre recette, ce soto ayam ne contenait pas de lait de coco et c'est la raison pour laquelle je le classe en seconde position des meilleurs soto ayam indonésiens.

Encore ne fois, comme nous n'avons pas internet, aucune photo ne sera possible avant que l'on ait une connexion wifi rapide.

 


 

 CARTE

Itinéraire du voyage


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue INDONÉSIE RAYMONDE de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue INDONÉSIE PASCAL que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *