Skip to content

Jour 18 – Cours de cuisine Toraja

SulawesiRantepao, Sulawesi - 6 février 2015

GROTTE FUNÉRAIRE

Notre dernière journée de visites dans le pays Toraja a débuté à la grotte naturelle de Tampan Gallo où nous avons pu voir à nouveau des sépultures anciennes et des tas de cranes, d’ossements et de Tau Tau. Je ne sais pas si c’est la beauté du site comme tel mais nous ne sommes pas sentis mal à l’aise comme auparavant. Cette grotte n’est plus utilisée aujourd’hui ayant laissé place à  la pratique des niches funéraires dans le roc, beaucoup moins «choquantes»!

LES FUNÉRAILLES

Suite à nos interrogations, Richard, je devrais l’appeler Risal qui est son vrai prénom, donc Risal nous a expliqué qu’encore aujourd’hui le défunt est gardé dans la maison, dans un cercueil dans sa chambre à coucher, jusqu’à ce que la famille ait amassé l’argent nécessaire pour les funérailles. Et cela peut prendre des mois, des années même! Vous le savez maintenant : avec les sacrifices de buffles, de cochons et tout le tra-la-la, la plus simple des funérailles ici peut exiger plus de 10 000 $ et, comparé avec notre niveau de vie, c’est l’équivalent de 25 000 $ chez nous. Pour une simple petite funéraille! Imaginez lorsque la personne est renommée dans sa communauté ou que la famille pète plus haut que le trou!

Et l’odeur là-dedans? Si on doit garder le corps à l’intérieur de la maison, il faut aussi vivre avec l’odeur du corps en décomposition. Aujourd’hui, dit-il, avec la formaldéhyde, ce n’est plus un problème. Mais dans le temps de ses grands-parents, on combattait l’odeur avec des écorces d’arbres odorantes dont on recouvrait le corps régulièrement jusqu’à ce qu’il soit décomposé.

COURS DE CUISINE TORAJA

Le clou de la journée a été sans aucun doute le cours de cuisine dans une maison ancestrale Toraja. Raymonde et Risal ont assisté Lina, la fille de la propriétaire de la maison, dans la préparation du poulet aux herbes et épices cuit dans des «tubes» de bambous verts sur un feu de bois entretenu par notre chauffeur Rashni. Elle l’a ensuite aidé à préparé des morceaux de porc aux épices noires et à cuire les fèves et carottes. Rashni a ensuite fendu les bambous pour en extraire la nourriture. Nous avons mangé tout cela bien assis sur la plateforme du grenier à riz de la famille. Ce furent des moments formidables!

Nous sommes revenus à notre très bel hôtel à 14h00 afin de nous préparer à quitter Rantepao, demain à 8h00, pour un long trajet de 5 heures qui nous mènera au lac Tempe où de nouvelles aventures nous attendent!

 


LA CARTE

Itinéraire du voyage


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue INDONÉSIE RAYMONDE de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue INDONÉSIE PASCAL que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal

 

 

 

 

 

 

 


 

1 thought on “Jour 18 – Cours de cuisine Toraja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *