Skip to content

Jour 24 – Laos = frustration quotidienne & karma ah ah ah

jour24_siem reap24 février 2013

Valérie: merci pour les Crocs que tu m'as donné lorsque nous avons été chez-vous! Elles me servent à tous les jours. Peux-tu imaginer qu'il faut enlever nos chaussures à tous les temples, stupas et compagnies! Merci, merci, merci!

Francine Guy: je te bénis de la grâce de tous les bouddhas que j'ai vu (au moins 15000 car, a un seul endroit, il y en avait 8 094) pour m'avoir suggéré le petit stylet que j'utilise allégrement sur ma nouvelle tablette. Merci, merci, merci!

Grace à Pascal, je sais enfin comment inclure des photos dans mon blogue. D'autres seront à venir! Merci, merci, merci Pascal!

Nous commençons l'autre moitié de notre périple. 8 vols de pris et 8 à venir. 23 jours de vécu en Asie et 23 à venir! Nous avons la chance d'avoir le soleil pour la journée de notre départ. Il va enlever le surplus d'humidité qui flotte dans l'air et qui garde nos vêtements humides durant la nuit.

Notre chambre pour 3 jours à l'hôtel The Grand Luang Prabang Hotel & Resort est un peu vieillotte, surtout la salle de bain. Le site est magnifique et très bien exploité. Les jardins côtoient les étangs d'eau où se baignent des nénuphars. En trois jours, plusieurs arbres continuent à perdre leurs fleurs en grande quantité. L'hôtel dispose d'un parc majestueux au bord du Mékong. Le resto surplombe le fleuve et offre une ambiance très Indochine dont je fais partie. Des buffles viennent brouter l'herbe. Georges, maintenant tu sais quoi faire pour t'éviter du travail 🙂

La plupart du temps, je prends mes petits déjeuners seule. Pascal et moi avons un horaire différent. Je suis une lève-tôt et j'aime prendre le temps de flâner en mangeant. Je trouve très zen de vivre auprès de l'eau et admirer, comme ce matin, le pêcheur à la ligne qui se laissait bercer par les petites vagues du Mékong. Sa barque semblait danser dans l'aube.

Vers le Cambodge

Drapeau du Cambodge
Drapeau du Cambodge

Nous quittons le Laos pour débarquer au Cambodge. Notre vol de 14h25 dure 2 heures. Un jeune guide, qui parle assez bien le français, nous accueille à l'aéroport. Le chauffeur porte le même prénom que lui: deux Thit qui veulent dire soleil. Il va faire chaud demain!

Il me faut avouer que le peu de contact que j'ai eu avec les gens du Laos ne me donne pas l'heure exacte sur ce que je pense. Je suis vraiment déçue du service non reçu au Laos par les personnes avec qui nous avons fait affaire. Le guide Inpeng qui fut un profiteur à plusieurs reprises, le chauffeur qui restait bien assis à son volant, comme s'il y était soudé. Il ne sortait même pas de son auto pour ouvrir et fermer les portes de la vannette, alors qu'ailleurs, les chauffeurs couraient pour s'assurer que nous n'avions pas à forcer pour ouvrir et fermer ces grandes portes. La masseuse à Pascal qui disait n'avoir reçu qu'un billet de 50 000, alors que Pascal lui en a donné 150 000, et enfin, dans notre petit frigo, une bouteille d'eau Evian était déjà ouverte par les personnes qui ont habité notre chambre, avant nous. On nous a chargé 5$ US. Conclusion: de petites déceptions, mais, j'ai horreur de ces manières de faire!

Je viens de vérifier mon linge lavé au Laos. Mon amie Lise G. achèterait certainement un fer à repasser pur ESSAYER de défroisser mon linge. Même en manquant d'attention, je ne peux comprendre comment la personne a pu faire pour que mon linge soit aussi froissé... Je suis incrédule. Je replis le tout, défroisse comme je peux et même mes t-shirts sont froissés!!! Bon! Un autre lâcher-prise ma fille! Je commence à croire au karma, de cause a effet.

Je réalise que les petits aéroports domestiques sont vraiment efficaces, mais il faut rester alerte. Nous attendions Laos Airlines avec laquelle nous avions déjà nos réservations. Pascal, en se promenant, réalise que nous monterons sur un vol opéré par Vietnam Airlines et que l'embarquement a débuté depuis un moment déjà. Nous sautons sur nos valises pour passer à l'immigration, ensuite la sécurité et monter dans l'avion.

Souuuuslail bonjour Leahowli au revoir   Orkoun merci

Thit nous apprend que les trois religions, soit animiste, hindouisme et bouddhiste, sont mélangées pour n'en faire qu'une. 1$ US = 4 000 riels.

Nous soupons au resto Viroth fréquenté par des touristes uniquement ou plusieurs langues se mélangent en un doux brouhaha incompréhensible.

Sur le chemin du retour, nous sommes bloqués par une parade qui se déroule pour sensibiliser les gens aux enfants orphelins et à l'environnement. Fanfare, bestioles géantes toutes illuminées et des applaudissements à mesure qu'elles passent devant la foule.

De retour à notre magnifique hôtel construit il y a 11 ans, des chinois bruyants parlent sous les portes de notre balcon. Très différent des 3 derniers jours. Comme quoi, l'adaptation est au rendez-vous à chaque jour.

À demain!


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 24 sur le blogue de Pascal.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *