Skip to content

Jour 20 – Thaïlande, Myanmar et aujourd’hui Laos

jour20_bangkok_luang prabang20 février 2013

Sabadi.
J'aime me lever tôt afin de faire mes exercices et prendre une heure pour le petit déj. Une chance! 05h30 je me lève, me prépare, mets ma valise à la porte et je suis prête à descendre prendre mon petit déjeuner.
Pascal d'habitude reste au lit plus tard, mais ce matin, il désire prendre des Oscillacocinum car il craint un rhume. Il se lève donc, se prépare et regarde l'heure: 07h10 et notre chauffeur vient nous chercher a 07h30. Pascal panique un peu mais une chance qu'il remarque l'heure sur le cadran de la chambre! Il lui faut tout serrer: chargeur, ordi, vêtement d'hier, terminer sa toilette... Je descends manger quelques fruits. Pascal fait le "check out", paie notre souper de sushis Mikado et nous voilà partis à temps.

Difficulté horaire

La raison de ce contretemps est qu'il y a une demi-heure de différence entre le Myanmar et la Thaïlande. En partant, nous reculions notre montre et en revenant, on l'avance. Nous avons fait le contraire: on a reculé d'une demi-heure, ce qui faisait une heure de différence, puisque nous étions sensés avancer d'une demi-heure. D'où la confusion de ce matin. À ma montre, il était 06h15 et sur le cadran de la chambre, 07h15.

Vers le Laos

Drapeau du Laos
Drapeau du Laos

Nous sommes quand même arrivés à temps et nous avons même eut le temps de prendre un petit déj. genre McDo, mais en beaucoup plus cher: 13$ US chacun pour un œuf, 1 bacon, 1 tranche tomate, 1 tranche fromage dans un grand pain, presque de la grosseur d'un pain nan et un café noir.

Pascal prend le temps de préparer nos sous américains pour payer notre visa laotien (40$ US chacun). Nos dollars américains sont les bienvenus un peu partout, comme monnaie internationale. Nous remplissons aussi nos formules d'entrée et de sortie du pays que nous visitons ou quittons. Il nous a fallu marcher une bonne portion de l'aéroport avant de réaliser que Laos Airlines était inscrit a l'endos du grand tableau d'affichage aérien.

Chaque aéroport a ses particularités: plus il est grand, plus il nous faut être attentif aux instructions: trouver le kiosque de la compagnie aérienne, se mettre en ligne pour obtenir notre carte d'embarquement, muni de notre passeport, bien vérifier si c'est le bon vol, passer la sécurité, remettre la carte de sortie du pays, trouver la "gate d'embarquement" et monter prendre notre vol. Nous avons aussi rempli la demande de visa pour notre durée de visite au Laos.

À l'arrivée: passer les douanes, remettre formule d'entrée au pays, bien identifié le
numéro de carrousel où nous devons prendre nos valises, trouver un chariot, ensuite le guide qui nous accueille et nous voila reparti pour d'autres découvertes.

Après 3 à 4 vols, nous devenons familiers avec le système. Le truc: T O U J O U R S mettre ses papiers importants ensembles: passeport, carte embarquement, itinéraire, carte d'entrée ou de sortie du pays et un peu d'argent du pays visité.

Hier soir, j'ai réussi à entrer en contact avec Valérie. J'étais extrêmement contente, et Pascal aussi. Nous avons utilisé Skype en direct. Nous, il était 21h15 et elle 09h15. Super! Ils reviennent de leur escapade à Cuba. C'est une année de voyage pour chaque membre de ma petite famille. Le soleil fait tellement de bien et aussi, être en vacance de repas, du lavage et corvées quotidiennes.

Nos billets d'avion incluaient soit un repas, soit un lunch. Seulement quelques personnes bénéficiaient de ce privilège. Ce sera mon dîner. Je peux écrire mes impressions avec tablette car le vol dure 1h45 environ. L'assistant capitaine nous annonce qu'ils doivent changer leur altitude ainsi que leur vitesse de vol dû a des exercices militaires; en plus, nous arriverons un peu plus tard.

Nos agences

Au Myanmar, notre agence, qui a organisé notre forfait en entier, était Nature Dream. Au Laos, c'est l'agence Asian Reveal Tour. Ce sont des sous-contractants choisis par l'agence avec laquelle nous avons réservé notre voyage: Voyage Circuit Oriental à Montréal. Ce sont des professionnels très à l'écoute de nos besoins. Nous sommes enchantés de leur coté professionnel et par leur efficacité.

Au Laos, nous recroisons le fameux fleuve Mékong, 3e fleuve d'Asie que l'on surnomme la "mère des eaux". D'une longueur totale de 4 800 km, il traverse, en les séparant parfois, six pays (la Chine, la Birmanie, la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos), qu'il sillonne du Nord au Sud.

On dit que le Laos est le pays de million d'éléphants. Il est au cœur de la vie quotidienne des habitants. Par lui, on peut voir les multiples facettes du Laos: le touriste, le travail au quotidien et l'aspect religieux.

Luang Prabang, Laos

La sortie de l'aéroport s'est fait à 14h00. Un dîner est inclus et le guide Epeng (dieu ou démon) et le chauffeur Union qui veut dire, chef de la maison nous arrête à un petit resto fort sympathique. L'appétit n'est pas au rendez-vous, mais nous mangerons une bouchée, car ce soir, nous ne mangerons que des fruits achetés au marché. Notre estomac va nous féliciter.

Notre pied-à-terre sera à Luang Prabang pour les 3 jours que nous serons au Laos. Aujourd'hui, nous visitons 2 temples: Vat Mai et Vat Aham. Nous n'aurons pas le temps de visiter les 2 autres. Je réalise que visiter 3 pays voisins ayant la même croyance religieuse, nous amène à réécouter l'histoire de bouddha soulignée de minimes différences. Souvent, Pascal et moi n'osons nous regarder pour ne pas pouffer de rire, car le guide rajoute un petit quelque chose de différent qui rend l'histoire de Bouddha légendaire. Chaque pays vénère Bouddha comme un dieu.

Nous soupons d'Orange et gingembre confit. Le Mékong coule devant notre chambre. Je suis trop fatiguée pour admirer. 21h30: dodo.x x x


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 20 sur le blogue de Pascal.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *