Skip to content

Jour 10 – Un peu de temps à nous

jour10_chiang mai10 février 2013

Bon après-midi!
Comme vous avez pu le constater je n'ai pas encore trouvé le moyen d'utiliser les accents! (Note: le texte a été corrigé depuis!) Un jour! Comme dirait Panada, "on verra". Marie, Panada est prête à venir travailler à la ferme durant la période de l'été. Le salaire minimum lui irait a merveille1 Qu'en penses-tu? hihihihi

Nous quittons Chiang Rai pour redescendre vers le sud ouest, direction Chiang Mai. Je prends mes dernières photos des tuk-tuk de l'hôtel qui dorment dans un espace extérieur prêt pour les touristes curieux de visiter sa ville de Chiang Rai.

Les touristes chinois

En attendant les autres, j'entends de la musique chinoise! Ils sont en visite en Thaïlande mais ils ont besoin de garder un pied à terre en Chine. Ils sont amusants à regarder. Ils marchent vite, ils regardent autour d'eux, un sourire figé sur les lèvres et se rendent directement à leur destination. Ils ne semblent jamais hésiter. Ils savent!

Pascal vient me rejoindre et on se dit que voyager diminue nos préjugés et nous amène à voir une autre vision que la notre. Je lui dis que nous devenons bien sages, même si on vient juste de juger les chinois. 🙂

Notre premier arrêt est de prendre Panada que le chauffeur a oublié ce matin. Il se fond en excuse et nous le rassurons en riant. Elle habite chez une dame allemande qui habite à dix minutes de marche de l'hôtel. Elle fait tout car elle a de la difficulté à trouver une main-d'œuvre pour exécuter le travail dont elle aurait besoin. Elle a déjà acheté herbe, riz collant du Nord, légumes marinés typiques d'ici et deux sauces épicées. Elle et Poom préfèrent les mets épicés.

Une fois montés dans la voiture, Poom nous montre une bouteille qui sert au whisky thaï remplie de miel. Notre guide ne croit pas que c'est du miel. Eau sucré réduit en sirop. Même si l'étiquette montre des abeilles au travail, elle dit que c'est faux. La réglementation thaïe semble assez élastique.

Nouvel An chinois

Le Nouvel An chinois a débuté hier. Il est l’occasion d’une célébration importante en Thaïlande, car une bonne partie de la population, en particulier dans les villes, a des origines chinoises. Il s’agit essentiellement d’une fête de famille. Il ne se passe rien. Tous les magasins sont fermés pendant 4 jours et les bus, trains et hôtels sont bondés. Les manifestations les plus spectaculaires ont lieu à Nakhon Sawan, au nord de Bangkok, tandis qu’à Bangkok même, le Nouvel An chinois enflamme Chinatown lors d’une fête démesurée, nourrie de petits concerts et d’innombrables cantoches, installées dans les rues fermées à la circulation pour l’occasion. En 2013, on entre dans l'année du serpent.

Hier soir, pour souper, nous avons traversé un marché ou la sortie du samedi soir semble être cette balade publique. C'est très festif. Musique locale interprétée par des montagnards, de la bouffe qui parfois ressemble à la notre. Ce soir, du pain doré grillent sur un Bar BQ et le caramel produit sent drôlement bon. Les amoureux et les familles se mélangent en déambulant lentement, jasent, achètent, dégustent, et ce, tous les samedis soirs dans les grandes villes. Le Nouvel an a débuté par des offrandes aux ancêtres décédés. Aujourd'hui, elle continue par la balade en famille: on voyage.

Panada nous arrête prendre des photos dans les rizières ou travaillent des gens malgré la fête. Pour eux, cette fête correspond à notre fête de Noel avec sa bonne bouffe et ses présents.

Coqs et boxe

2e arrêt: admirer des coqs birmans qui se battront fièrement jusqu'a ce que l'un deux rapporte la majorité des rounds, tout comme la boxe. Notre chauffeur est un ancien champion de boxe thaï. Il a exécuté 85 combats et en perdu que 5. Ensuite, il a enseigné à un jeune thaï qui s'est rendu aux Jeux Olympiques.

Le salaire moyen est de 300 bahts par jour (10$ canadien).

Le café thaï est délicieux. Il coûte plus cher aux thaïs qu'il en coûte aux allemands d'en acheter. Il est cultivé, en majorité, par les montagnards dans le nord, ainsi que le thé.
Je m'informe à savoir pourquoi l'adoption est devenue si difficile en Thaïlande? C'est un problème social. Les jeunes filles accouchent d'un bébé et la grand-mère se fait passer pour la mère. Donc à mère du bébé devient sa tante. Les bébés restent en Thaïlande maintenant. L'autre raison; les jeunes filles enceintes continuent d'étudier pour obtenir un métier avec l'aide de sa famille. La dernière raison est que les formalités sont tellement lourdes et nombreuses, que ca prend des années et beaucoup d'argent pour l'adoption par un québécois. Voila pourquoi nos vedettes vont chercher des petites chinoises qui semblent avoir moins de préjugés à vendre leurs enfants.

L'arrêt suivant nous permet de voir comment pousse l'ail. On se sert des queues comme on se sert des queues d'échalotes vertes. L'ail se trouve en premier plan des rizières, dans le sens contraire. L'ail est semé en terre, ensuite recouvert de pailles de riz. Il pousse bien au sec. L'espace est maximisé car la terre représente beaucoup de sous au marché lors de la vente des produits maraîchers. Lorsqu'il fleurit, il embaume la région d'une odeur assez forte.

Un geyser

Nous arrêtons photographier un geyser. Ca sent les œufs pourris. Une dame a placé un œuf dans un panier d'osier qu'elle dépose dans l'eau sulfurée pour environ 5 minutes. Ca l'air que c'est bon! Pas sur! Un marchant arrive avec sa brouette géante attachée à son vélo. Elle est remplie de gousses de tamarin qui fait notre délicieux tamari. L'écosse séchée s'effrite lorsque nous la serrons entre nos doigts. La chair a la texture d'une datte séchée. Le goût est subtil et délicieux. C'est un bon laxatif naturel.

Une ou Un ?

Nous dînons dans un resto bar. La bouffe est délicieuse et nos machos québécois n'ont d'yeux que pour les serveuses. Ils se font jouer un tour lorsqu'une d'elle est un UN. Qu'importe, les autres sont belles selon leurs critères de beauté. Panada veut savoir pourquoi plusieurs québécois viennent chercher une thaïlandaise pour la ramener chez-eux. Elles sont belles, elles sont travaillantes et elles sont obéissantes comparées aux femmes québécoises. Je la rassure en lui disant qu'après 10 ans, on ne fait plus de différence entre la femme thaïe et la québécoise.

Nous prenons de 14h à 18h30 pour classer nos photos, se mettre à jour dans nos valises, et se préparer pour le spectacle de danse Kantoke.

Bonne fin de journée a vous tous(tes) x x x


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 10 sur le blogue de Pascal.


 

3 thoughts on “Jour 10 – Un peu de temps à nous

  1. Vicky Vezina

    Ça m'a bien faire rire le paragraphe du jugement! Et j'ai regardé pour le nouvel an sous le signe du Serpent, voiçi ce que j'ai trouvé:
    le Serpent est symboliquement associé à la sagesse, la culture, la réflexion, la créativité, la connaissance de soi…question de se recentrer quoi!
    Je penses à vous 2 xxx

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *