Skip to content

2e jour – 20180422 – Découvertes et souper chez les parents à Matthew

Mon cellulaire indique 08h50 mais en réalité 05h50 est l'heure à San Francisco. Temps pour moi de me lever et venir écrire mon bloque. J'étais trop fatiguée hier soir. Après une toilette rapido presto, je suis au lit pour me réveiller quelques fois durant la nuit et me rendormir aussitôt.

PLANIFICATION DE LA JOURNÉE
Durant le petit déjeuner composé de fruits frais et très nourrissant préparé avec amour par Marie-Ève et Matthew, nous échangeons tout simplement. Guylaine convient avec nos hôtes de notre horaire du jour en prenant en considération ma hâte de découvrir San Francisco. Elle sera la chauffeure et moi la co-pilote, car elle a pensé à apporter le GPS Garmin et je serai aussi la guide touristique. On se permet de changer d'idée au fur à mesure selon les circonstances. Facile comme tout de voyager ainsi!

Malgré les 15°C, comme le décrit bien notre expression du Lac, le fonds du temps demeure frais. Mon amie me suggère de porter des pantalons et cette première journée sera un aperçu de comment m'habiller les jours suivants. On devrait atteindre les 21°C sur l'heure du midi pour redescendre dans les 12°C durant la nuit. J'adore ce côté tempéré de la ville. Le petit déjeuner très copieux préparé par Marie-Ève et Matthew comble ma faim prête à démarrer la découverte de cette ville tant rêvée.

Traverse d'Oakland à San Francisco
Nous avons la chance d'utiliser les passes de nos hôtes pour monter sur le traversier à Oakland où nous logeons chez Marie-Ève et Mathew et descendrons à San Francisco. Ils nous déposent au quai et la circulation ce matin était assez fluide. Guylaine me fait découvrir cette section en déambulant tranquillement à travers les échoppes du marché du dimanche. Il y a de tout et le sourire invitant des proprios qui désirent que nous achetions leurs produits m'amusent et l'expression de Maria Orsini : "N'oubliez pas de sourire à quelqu'un aujourd'hui" débute tôt.

Guylaine et une grue géante.
Guylaine et une grue géante.

Nul besoin de vous dire que je prends des photos. Ce qui m'intéresse le plus, ce sont ces gigantesques grues articulées qui ont inspiré Georges Lucas dans ses films Star Wars. Elles lui auraient servi d'inspiration pour créer ses robots géants articulés dans Star Wars. Leur blancheur se découpe sur le fond de ciel bleu clair, leur donnant encore plus un aspect de géantes admirant tous ces passagers qui les captent sur caméra. Légende urbaine ou réalité, elles sont impressionnantes et de toute beauté.

Grues géantes
Grues géantes.

Au débarquement à San Francisco, nous traversons la rue pour se retrouver au Ferry Market Building qui abrite un marché d'alimentation de style Jean Talon à Montréal. Arrêt obligatoire pour les foodies. Les fins de semaine l'endroit se transforme en gigantesque marché, où chefs de restos se côtoient en offrant une variété impressionnante de spécialités locales concoctés avec les produits frais des fermiers. Ces derniers jasent tout en nous invitant à venir déguster ce qu'ils font de mieux: nous nourrir avec qualité. Je les admire tellement!

J'ai une petite fringale. Nous arrêtons au Mariposa pour choisir une mini baguette coupée en deux remplie avec avocat, fromage de chèvre, tomate et pesto maison prénommée California. Mon amie trouve le cadeau à offrir aux parents de Matthew lors du souper ce soir. Elle opte pour un gâteau vegan aux pommes afin que Marie-Ève puisse en manger. Nous le prendrons en revenant de notre exploration. Après information, nous dégustons Le California, pur petit délice, en admirant le Bay Bridge qui relie les rives d'Oakland à celles de San Francisco. Derrière moi, la ville se tient fièrement devant la Baie.

Le Bay Bridge
Le Bay Bridge

À la sortie, on se retrouve sur le front de mer dans la Baie de San Francisco. L'odeur de mer et de nourriture mêlé ensemble bousculent mes olfactives dans des souvenirs bien doux. Mon amie désire que je choisisse les endroits à visiter et elle me guide à savoir comment nous pouvons exploiter notre temps de manière efficace. Nous faisons une équipe du tonnerre. Belle délicatesse ma bonne amie.

Carte des visites d'aujourd'hui

Nous empruntons l'Embarcadero. C'est une artère qui longe le front de mer, le long de la Baie, construite sur des remblais. Le Quai No. 1 et 1 1/2 ouvre la marche vers les autres quais pour se terminer au No. 41 je crois. Nous arrivons à l'Exploratorium quai 17 qui est un musée de la science et de la technologie. On va y penser s'il nous reste du temps d'ici la fin de semaine. Ce qui nous surprendrait.

Au quai 27, Guylaine a la surprise de voir le bateau que Marcel et elle prendrait au mois de mai pour se rendre en Belgique: Le Norvegian Sun. Il est immense. C'est une ville sur un bateau. Au centre de la route, le tramway est branchée sur sa voie, souvent en pierre, dans un silence digne d'un muet. Au quai 29, nous décidons qu'il ne nous reste plus assez de temps pour continuer sur l'Embarcadero.

Un pilier informatif nous renseigne sur les points d'intérêt à visiter dans le coin en temps qu'il faut pour le faire. Une portion indique les lignes de transit et l'emplacement des quais. Vraiment pratique. Les toilettes publiques ressemblent à celles de Paris. Sur le côté, une carte des districts nord est y figurent ce qui nous fait comprendre le lien entre ces quartiers et le Port. Nous arrêtons acheter le gâteau pour le souper de ce soir qui se cache dans le fond d'un immense sac en papier brun muni d'une poignée. Je trouve qu'il fait chic ce gâteau.

Il nous reste un peu de temps. Mon amie suggère un petit thé vert. Oh! oui devant le Bay Bridge. Les théières sont tout simplement magnifiques. Un jeune homme prend une photo de nous deux devant notre thé à 15$ US dégusté au resto Guy Degrenne Salam. Nous nous assurons de TOUT le boire avant de remonter sur le traversier pour revenir à Oakland.

Thé au resto Guy Degrenne Salam au Ferry Building
Thé au resto Guy Degrenne Salam au Ferry Building

Nos hôtes nous conduisent chez les parents à Matthew: Joan (américaine) et Bernard (français). Son frère y sera avec son épouse et ses deux filles bien différentes l'une de l'autre âgées respectivement de 3 ans demi et 2 ans. Un cousin français et sa conjointe se joignent au groupe après avoir parcouru 30 km en vélo pour visiter San Francisco.

C'est un souper digne d'un film où la famille se retrouve pour jaser, échanger dans un décor serein dans un atmosphère champêtre avec un côté romantique, charmant et touchant. Joan nous a préparé de petites attentions avec ses entrées en pensant à tout le monde. Elle a préparé des radis, du fromage, des biscottes sans gluten, baguette de pain, noix de différentes sortes. Suit le souper avec ses gratins dauphinois qui accompagnent si bien le poulet marinés et cuit sur le BBQ. André à veillé à ce que la cuisson le garde tendre et juteux.

Bernard s'occupe à ce que nos verres se remplissent et il reçoit l'aide des hommes et Marie-Ève pour la logistique du service où nous pourrons tous prendre place. Une immense table s'étend sur la pelouse en bas des quelques marches de pierre. Soirée inoubliable au sein de cette famille si unie malgré les différences. Nous sommes arrivés à pied après avoir monté et descendu 3 à 4 côtes assez pentues. Au retour, Marie-Ève fait la merveilleuse suggestion à Matthew d'emprunter des rues plus faciles à monter. "Comme tu veux" répond cet homme qui acquiese à la demande de sa douce.

Au retour après les routines de nettoyage d'usage, j'essaie de trouver une solution à mon problème de ne pouvoir utiliser mon ordinateur pour envoyer mes blogues. Je me couche avec ce problème en tête. Mon homme me manque. C'est lui d'habitude qui trouve les solutions. Bon! voyons donc! je vais trouver (pas sûre du tout)...

Pour faire suite à une demande spéciale, voici le chien de Mathew et Marie-Ève nommé Wobi qui veut dire «blanc» en algonquin.

Mari-Ève, Mathew et Wobi
Mari-Ève, Mathew et Wobi

Bonne nuit!

2 thoughts on “2e jour – 20180422 – Découvertes et souper chez les parents à Matthew

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *