Skip to content

Jour 12 – Du changement !

Lundi, 10 février 2014

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal

Nous avons des problèmes avec notre chambre # 3405. Primo le téléphone ne fonctionne pas lorsque nos filles nous appellent : j'ai vérifié tous les fils et connections et rien n'y fait. C'est à sens unique: on peut appeler mais rien recevoir.  Secundo, la climatisation reste bloquée à 26°C, un peu trop chaud à notre goût, surtout la nuit. Le boitier du climatiseur a déjà subi les assauts des précédents occupants ulcérés par son inefficacité car tous les contrôles ont été arrachés de même qu'une partie des grilles! Ils ont certainement essayé de le «réparer»!

LE CHANGEMENT !

Nous allons donc nous en plaindre au kiosque de Nolitours au Lobby 1 et quelques heures plus tard on nous reloge dans un bloc voisin, au numéro 2412. Nous aurons une quinzaine de marches de plus à monter car la chambre est au troisième étage. Le bloc 24 est juste en face de la ruelle de béton descendant directement vers notre «parc anglais» où trône le corutu, l'immense arbre centenaire. Ce sera plus facile à monter et descendre que les 68 marches nous menant au bloc 34 ! Nous sommes aussi à proximité du resto Sushi Samba et de sa piscine et plus près du Lobby 1. Bien localisé. C'est OK. Tout fonctionne bien.

Quelques jours plus tard, au gré des conversations, une dame nous dit qu'elle vient de se faire changer de chambre car la climatisation ne fonctionnait pas. Je lui demande le numéro. «C'est le 3405» me dit-elle. Sacrebleu! C'est notre ancienne chambre qui a été refilée à la dame sans qu'on ait réparé la clim! Ouais!

LA FAUNE

Nous avons la chance d'avoir les deux paons mâles comme co-locataires! En effet, chacun d'eux a «squatté» une souche de chaque côté de l'escalier, derrière le bloc. On peut les voir, le matin et le soir, marcher leur «territoire». Pendant le jour, ils vont et viennent un peu partout sur le site au grand plaisir des photographes. De temps à autre, on croise aussi une femelle mais impossible de savoir où elle niche. Quant aux gros iguanes, ils sont un peu partout et semblent préférer la tiédeur des bosquets. Ils sont très nonchalants et pas peureux du tout ! Ils savent qu'ils sont prioritaires pour la traversée des ruelles même si les conducteurs des véhicules leur passent à quelques centimètres du bout de leur longue queue !

Bon. Voilà pour le nouveau !   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *