BIOGRAPHIES


Vous trouverez sur cette page la biographie de la famille de Raymond Bouchard et Mariette Laliberté de St-François-de-Sales au Lac-St-Jean. Ils sont les parents du Webmestre de Mitan.ca, Pascal Bouchard.




RAYMOND BOUCHARD &
MARIETTE LALIBERTÉ



LA PETITE INSTITUTRICE DE MONTMAGNY

Photo prise en 1944 montrant Raymond Bouchard et Mariette Laliberté lors de leur mariage à St-François-de-Montmagny.




PROFESSION: INSTITUTRICE

À chaque automne depuis 1934, Suzanne, Noëla et Mariette Laliberté [Ci-haut] quittent la quiétude de la maison familiale de St-François de Montmagny pour retourner au Saguenay-Lac-St-Jean entreprendre une nouvelle année scolaire. St-Nazaire, Ste-Hedwidge, St-Thomas-Didyme et St-François-de-Sales sont autant de villages où elles ont exercé leur profession d'institutrice.

RENTRÉE 1941

La rentrée 1941 apporte un changement pour Mariette: elle quitte l'école du rang Terre-Sainte de St-François de Sales pour aller enseigner à l'école du village. Elle devient pensionnaire à l'Hôtel St-François. La propriétaire, Mme Délia Boivin-Bouchard [À gauche], opère aussi un petit commerce où travaillent ses fils. Mariette apprécie cet atmosphère familial qui ressemble étrangement à celui de sa famille.

ÉMILE BOUCHARD

Le mari de Délia, Émile Bouchard [À gauche], est «sectionnaire» pour la Canadian National Railway. En tant que «foreman», il est responsable de l'entretien de la section Bilodeau (St-François-de-Sales) du chemin de fer reliant Québec au Lac-St-Jean. Avant de s'établir définitivement à St-François-de-Sales en 1913, Délia et Émile ont vécu la dure vie des cheminots migrant le long du chemin de fer au gré des affectations.

VIE DE SECTIONNAIRE

Cette migration dura 15 ans. Ils occupèrent successivement les logements de la compagnie à des endroits comme St-Tite, Beaudet et Pearl Lake. Les petites maisons qu'habitaient les cheminots surgissaient tout à coup au regard des voyageurs sur le train. Faisant corps avec la petite gare, ces maisons semblent cachées, un peu perdues dans la forêt denses des montagnes laurentiennes. La lampe à l'huile procure l'éclairage et l'eau provient du puits artésien. Émile, le «foreman» de la section, a l'avantage de posséder le téléphone.

Haut

FAMILLE ÉMILE ET DÉLIA

Lorsque le cigogne s'annonçe, maman Bouchard prend le train en direction de St-François-de-Sales pour retourner chez ses parents Boivin pour l'accouchement et profiter de quelques semaines de convalescence. Ils ont eu 7 enfants : Anita, Ozélina, Valéda, Marguerite, Raymond, Paul-Yvon et Conrad.

MARIAGE DOUBLE

Raymond [Ci-haut] est l'aîné des garçons et, tout comme ses cadets Paul-Yvon et Conrad, il demeure à la maison familiale en attendant de trouver l'âme sœur. Cupidon fait flèche de tout bois et la romance s'installe entre Raymond et Mariette, le petite institutrice. Le 8 juillet 1944, ils unissent leur destinée à St-François de Montmagny. C'est un mariage double, sa soeur Suzanne épousant Antonio Trahan de Normandin, un village voisin de St-Thomas-Dydime où elle enseigne.

MAGASIN & HÔTEL

Sous la gouverne des frères Bouchard, le petit commerce de Délia prospère et devient magasin général. En 1949, Raymond et Mariette font construire un nouvel hôtel qui servira à accommoder les gens de passage, à célébrer des noces et à accueillir les équipes de travaillants occupés à installer l'électricité, le téléphone et à construire de nouvelles routes. Aux Fêtes 1949, Émile décède. Raymond et Mariette accueillent maman Délia dans leur nouvelle demeure.

VIE POLITIQUE

Chevalier de Colomb, Raymond a à cœur le développement de sa région. Pendant les années 1953-58, il est un des instigateurs qui jetèrent les bases de la nouvelle route reliant le Lac-St-Jean à la Mauricie en passant par La Tuque. Répondant au désir de ses concitoyens, Raymond accepte la charge de maire en 1965 qu'il occupe pendant un an. Étant propriétaire d'une épicerie, il doit démissionner pour permettre l'abolition de la prohibition. Il s'implique aussi comme commissaire d'école pendant une dizaine d'années et travaille ardûment à la réalisation de l'École Paul VI construite en 1967.


JUBILÉ D'ARGENT

Le 6 juillet 1969, les familles Laliberté, Bouchard et Trahan se réunissent à St-François de Montmagny pour y célébrer le jubilé d'argent de Raymond et Mariette, Suzanne et Antonio. La même année, Mariette met fin aux activités de l'hôtel afin de se consacrer à sa famille et prodiguer à grand-maman Bouchard les attentions que requiert sa vieillesse.

GRAND-MAMAN DÉLIA

En 1976, affaiblie mais encore très alerte, Délia entre à l'Hôtel-Dieu de Roberval où c'est toujours agréable de la visiter. Sur cette photo prise en 1977, on la voit en compagnie de son fils Raymond, son épouse Mariette et ses petits-fils, Denis, à gauche, et Michel. Délia décède en 1978 à l'âge respectable de 97 ans.

Raymond est décédé le 14 octobre 1980 et Mariette l'a suivi un an plus tard, le 21 novembre 1981. Elle est décédée dans un accident en allant à l'église lors d'une tempête de neige.



Haut

LES ENFANTS DE RAYMOND ET MARIETTE

Diplômé de l'Université Laval, PASCAL a fait carrière comme ingénieur en mécanique dans l'industrie du bois de sciage. Il a occupé successivement les postes d'ingénieur de projets et de directeur de l'Ingénierie pour les usines de la division Lac-St-Jean de Donohue. Il a habité à St-Félicien pendant sa carrière. Retraité depuis 2001, il a déménagé à Beauport (Québec) en 2003 avec son épouse, Raymonde Girard.


D'abord officier dans les Forces Armées, RÉJEAN réorienta sa carrière dans la Sûreté du Québec. Il a été agent aux postes de La Malbaie, Sorel et Roberval. Il est maintenant sergent aux bureaux de la Sûreté du Québec à Montréal. Il demeure à Boucherville.


À la fin de ses études en récréologie à l'Université de Trois-Rivière, MICHEL a profité d'un stage aux Olympiques de 1976 pour s'initier à la gestion des sports. Il est maintenant directeur des Loisirs pour la ville de Roberval où il réside.


Diplômée en technique de diététique du Cégep de Chicoutimi, COLETTE exerça d'abord sa profession à l'hôpital Sacré-Cœur de Hull pour ensuite s'établir à Longueuil pour y fonder sa famille. Elle exerce toujours sa profession dans cette ville.


DENIS est un gradué du Cégep d'Alma en technique policière. Après sa formation à l'Institut de Police de Nicolet, il est devenu patrouilleur pour la Sûreté municipale de Roberval dont il est devenu le chef de police par la suite. Suite à la fusion de ce corps de police avec la Sureté du Québec en 2002, Denis est maintenant lieutenant au quartier général de la Sureté du Québec à Saguenay (Chicoutimi).

Haut





ET PLUS ENCORE...



RECHERCHE

Google
Web mitan.ca





Vous êtes ici : Mitan > Généalogie > Biographies> Famille Raymond Bouchard



Pascal Bouchard - Tous droits réservés - Mitan.ca
Site ouvert depuis le 24 juin 2002 -