Skip to content

Jour 40 – Yangshuo la magnifique

jour38c_yangshuo12 mars 2013

Au centre de la ville de Guilin, la rivière Li rejoint la rivière Fleurs de Pêche.  Après deux heures de route, croisière sur la rivière Li.  Ce fut le meilleur endroit pour prendre les photos jusqu’à pouvoir s'arrêter, repue de toutes ces formes.  Un alpiniste faisait la chèvre sur le flan d'un pain de sucre.

Ensuite, ce fut la connaissance du village de Yangshuo.  Une ville d'environ 20 000 habitants qui veut dire plus animée sous le ciel.  Nous sommes à 40 km de Guilin.  Et c'est là que j'ai acheté deux éventails.  La question: "A quoi ça sert d'acheter ça?" - "Je le sais-tu? On verra au Québec".  Le plus étrange dans cette situation semblable dans tous les couples, est qu'une fois au Québec et que je donne mes cadeaux, mon tendre époux ajoute: "Nous l'avons acheté à Yangshuo.... nous! ? !  Ah!  Ça fait partie du charme de voyager avec son tendre époux.

Fuli reste, probablement, le meilleur endroit en Chine, pour acheter des éventails en papier peint. Ils sont relativement peu chers et de bonne qualité. Les prix varient de quelques dizaines à quelques centaines de dollars, selon la taille et la qualité du détail. Les magasins qui les fabriquent et les vendent se trouvent un peu partout le long de notre promenade dans les vieilles rues.

Ornés de paysages de Guilin peints, de fleurs, d'oiseaux, d'insectes ou des traditionnelles filles chinoises. Ici, les éventails en papier paraissent tous magnifiques. Cela va des petits éventails pour une utilisation quotidienne à de larges baldaquins utilisés en très belles décorations murales. Tous les matériaux utilisés pour leur fabrication sont des produits locaux.

La grande majorité des habitants de la ville sont impliqués dans cet ancien métier .En 1998, lors de son voyage en Chine, Bill Clinton, ancien président des États-Unis, a visité la ville de Fuli, devenue désormais célèbre. Il appela ces éventails en papier « climatiseurs naturels ».

Christine nous a amené dans un "business" familial où tous les membres de la famille travaillent à la réussite de l'entreprise.  La dame était très chaleureuse avec ses deux pommettes rouges en permanence.

Les grottes d'argent

Et les grottes de Yinzi Yan (grottes d'argent) !  Ce sont les plus belles, pas seulement parce que ce sont les dernières visitées, mais bien parce que ce sont les plus grandioses de toutes, illuminées, aménagées en toute sécurité, des indications pour nous informer, enfin, parfaites.

Ayant encore un peu de temps, notre efficace guide nous offre l'option d'une balade en  voiturette question de faire connaissance avec une famille ancienne du village.  Pascal donnera sans doute les détails au niveau de cette famille et Mao, car en entrant dans la pièce connexe à la cour intérieure, une image, oui, oui, une image vénérée de Mao trône en géant dans cette pièce.

Ce que je retiens de cette rencontre est que cette maison est la plus confortable du village et que pour nous, occidentaux, ça correspond au chalet d'été près du camp de chasse.  Comme quoi les normes varient d'un village à l'autre.  En ville, les appartements sont plus modernes et luxueux.  Ce qui m'étonne aussi, c'est la beauté et la propreté de leurs vêtements et de leurs chaussures.  Elles sont  mignonnes comme tout, féminines et toujours bien coiffées.  De vraies cartes de mode!

Spectacle féerique

Et pour terminer la soirée, le spectacle "Impression de Liu Sanjie" d'un réalisateur chinois.  De la beauté, de la technique, du début a la fin.  C'était grandiose et féérique.

Tous les soirs, aux abords de la ville de Yangshuo, sur les berges de la rivière Li, est organisé un grand spectacle son et lumière intitulé Impression Liu Sanjie. L'histoire est basée sur le scénario d'une comédie musicale chinoise très populaire datant de 1961. Elle met en scène les péripéties d'une chanteuse de chants Liu Sanjie, en fuite sur un radeau pour la campagne de Yangshuo.

Plus de 600 acteurs pour une mise en scène du célèbre réalisateur chinois ZHANG Yi Mo, vous ne serez pas déçu par ce spectacle réalisé en plein air dans le décor naturel de Yangshuo. Il retrace l'histoire de la Troisième Soeur Liu (Liu San Jie, personnage emblématique de la région), mêlant parfaitement la culture des minorités ethniques du Guangxi et la création artistique chinoise. Les représentations ont lieu tous les soirs (sauf pluie) à 20h, à 1 km du centre de Yangshuo. Soixante-dix minutes de grand spectacle, et ce depuis 2003, en haute saison, deux fois par jour.

Ce spectacle musical, son et lumière sur une partie de la rivière Li, dans le décor naturel des collines valorise les paysages, les populations, particulièrement les pêcheurs, les groupes féminins, le folklore local.

Ce spectacle est exécuté dans le plus grand théâtre naturel -- 2 km de longueur et de largeur sur la rivière Li. Le spectacle musical entier est extrêmement créatif comme la toile de fond naturel et les reflets de montagne dans la Rivière Li parfaitement intégrés dans l'effet d'étape et l'illumination. Les reflets de la brume, la pluie, le clair de lune, et les collines dans la rivière font l'exécution incroyablement fantastique et irréelle. Une chose intéressante est que nous ne pouvons pas voir d'équipement solide dans ce "théâtre". Les sons naturels des vallées, les collines, la brise refroidissante, et le gargouillis des ruisseaux font tous les éléments contribuant au bruitage à trois dimensions du spectacle. Les acteurs, parmi lesquels certains pêcheurs de la rivière Li. Nous obtenons la véritable impression de la vie quotidienne des gens habitant sur la Rivière de Li.

"L'Impression Liu Sanjie" a été divisé en sept chapitres, y compris l'avant-propos et l'épilogue. Chaque chapitre est méticuleusement exécuté. Les couleurs des costumes et d'illumination sont si riches, et chaque chapitre a une couleur principale pour représenter le sujet. Nous obtenons le chapitre suivant inconsciemment avec le changement de couleurs. L'exécution mélange parfaitement les éléments de ballet contemporain, et les danses folkloriques pour donner une immersion pleine aux audiences dans l'art et dans la beauté.

Les différents tableaux de cette grande fresque musicale mettent très bien en valeur, par des jeux de lumières et de fumigènes, le cadre fantasmagorique des montagnes karstiques. Les minorités locales y sont également mises en avant, avec des chants traditionnels, et des chorégraphies originales.

Ce fut un sujet idéal pour faciliter le sommeil de chacun.  Faisons de bons rêves surtout que depuis quelques nuits, j'ai commencé à rêver aux temps anciens, avec les empereurs et la misère de certaines gens dans la rue.  Mon imagination continue durant la nuit..


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 40 sur le blogue de Pascal.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *