Skip to content

Jour 35 – De Wuzhen à Suzhou – Canaux romantiques

jour34_wuzhen7 mars 2013

Wuzhen: nous avons dormi dans ce petit village six fois millénaire qui a conservé l'aspect et la structure d'un village typique du sud du Yangtsé de la fin des Qing et de la Chine (1912 - 1949). Sa population est de 60 000 habitants dont seulement 2 000 sont des résidents permanents. Sa fondation remonte au IXe siècle.

Les canaux tiennent lieu de rues, et sur leurs rives sont installés des marchés. Supportée par des pieux en bois ou des colonnes en pierre enfoncés dans le lit de la rivière, une partie des habitations surplombe ce petit village.

Les rues longent la rivière enjambée de nombreux ponts; l'activité touristique y est récente, et les visiteurs sont encore en grande majorité des chinois. De chaque coté des rues dallées, des maisons de thé, des restaurants, des tisserands et des ateliers de teinture, abrités par de vieilles maisons de bois brunes.

Plus loin, le Grand Canal qui relie depuis des siècles Beijing a Hangzhou. De petites pirogues nous amènent a la descente de l'autobus pour rentrer dans le village. Beaucoup de personnes âgées y habitent toujours et continuent a pratiquer leur métier traditionnel, artisanat, nourriture de toutes sortes, confection de tissus sur des métiers a tisser, teintureries, calligraphie. Il fait bon de se promener dans le village si paisible rempli d'odeurs toutes plus odorantes les unes des autres.

Son art ancien de la fabrication des batiks, tissus teints en bleu indigo, nous a été expliqué ce matin. Autrefois, les batiks étaient utilisés comme rideaux, foulards, nappe dans chaque foyer a la campagne. Aujourd'hui, il est courant de voir encore des femmes âgées en robes indigo tranquillement en train de tisser ou de coudre dans des ateliers le long des anciennes ruelles. Je ne suis pas certaine qu'il y aura de la relève! Comme chez-nous avec le Cercle des Fermières.

Dans l'atelier de teinture, le tissu est mis a tremper puis séché encore et encore, afin de produire des fleurs blanches sur un fond bleu, en se servant de pochoirs. Les gens mènent une vie simple et paisible, la vie de village, quoi! Le village se gère en groupe sous forme de coopérative, sans en être une vraiment. Tout est mis en commun et le comité décide comment utiliser son argent pour le bien de la communauté. C'est ainsi que nous pouvons voir beaucoup de ces grandes maisons habitées par une famille qui ne prend que deux chambres au plancher supérieur, et loue ses 4 autres chambres pour un revenu supplémentaire.

L'empereur de l'an 451 aimait les belles femmes et on disait que les plus belles se trouvaient a Suzhou et Hongshue. Il fit donc construire le Grand Canal qui coule du Nord au Sud, au coup de milliers de vies d'hommes chinois. La famille perdait soit le frère, le mari ou le père. Une révolte fit cesser cette situation. Par la suite, le Grand Canal a été repris mais dans des conditions beaucoup plus humaines.

Le Grand Canal fait partie du réseau fluvial de la Chine avec les 5 fleuves principaux qui coulent tous de l'Ouest a l'Est, a partir du Tibet. Les 5000 km que parcourt ces 5 fleuves sont en étage.1 - 1000 km, c'est la plaine 2 - 1500 à 3000 km, ce sont les montagnes d'une hauteur de 1500 m3 - 3000 a 5000 km, c'est le massif où se trouve, en autre, le Tibet.

Les péniches que nous avons vu sur le Grand Canal à Wuzhen, ainsi que les trains - péniches, transportent du sable, des métaux, du bois. 60 000 péniches servent de maison à des familles, qui y vivent à l'année. Les enfants de ces familles ne vont donc pas  à l'école. Métier qui se transmet de génération en génération.

Proverbe chinois qui dit: "Les parents plantent l'arbre; les enfants profitent de l'ombre".

Wuzhen est une petite ville située sur le Grand Canal. 200 millions de yuans pour sauvegarder et améliorer l'environnement de la ville. Le projet doit être mené à son terme dans les cinq ans à compter de cette date et la première phase, représentant un investissement de quelque 80 millions de yuans a été achevée à la fin de l'an dernier.

Tout en s'attachant à conserver l'aspect original de la ville, les efforts ont porté sur le traitement des eaux, la rénovation des toilettes publiques, l'éclairage public et la gestion des questions sanitaires et concernant l'aspect de la ville. Ces efforts ont déjà permis à Wuzhen d'être inscrite par l'UNESCO sur la liste complémentaire du patrimoine mondial.

M. Kong, un retraité âgé de 67 ans qui vend des cartes postales et des livres, se plaint : "tous les jours, il y a plein de gens qui défilent chez nous pour prendre des photos, mais nous n'en tirons aucun bénéfice".

Un grand nombre de livres ont récemment été publiés en Chine sur ces joyaux d'architecture ancienne, de plus en plus recherchés par des citadins qui vivent dans des villes ayant fait table rase du passé. En 2001 déjà, Wuzhen a accueilli 1,85 million de touristes chinois et 50.000 étrangers.

J'ai été enchantée par cette ville qui reflète son passé avec tant de simplicité et de contrastes. Je me croyais être revenue dans le temps du Moyen Age. Ce fut une expérience unique et remplie de sérénité. Beaucoup de maisons sont en bois foncé, souvent sculptées et avec fenêtres ajourées. Tout simplement magnifique!

Seul Voyage Oriental offre cette opportunité d'y coucher une nuit. Nous en sommes tres reconnaissants. Il faut aussi ajouter que notre guide Christian Sheng est un véritable professionnel. Sa connaissance est excellente, ses explications imagées et il possède un sens de l'humour intelligent et léger. Il est attentif et très présent. Son esprit curieux questionne sans avoir peur du ridicule et nous amène souvent une pointe de réflexion par la suite.

Je ne m'attarde pas sur la visite matinale de la viande salée, séchée ni sur la forge Sheng qui furent deux visites quand même très intéressantes. Je préfère m’arrêter sur ce qui m'a surtout touchée comme la maison de Mao Dun, ce célèbre écrivain révolutionnaire chinois de la période moderne, surtout connu pour son roman Minuit. Son ancienne résidence se situe sur la portion centrale de la rue Guan Qian où il y vécut une enfance heureuse. La demeure symbolise le style traditionnel chinois des maisons construites à l'époque de la dynastie des Qing. L'air embaumait de ses fleurs printanières que même les oiseaux semblent apprécier.

jour35_suzhou Nous continuons vers Suzhou où nous dormons une nuit. Ces jardins ont été conçus et possédés par de riches familles et empereurs il y a des centaines d'années, et sont un endroit agréable où se promener par beau temps. Suzhou est également un grand centre de production et de fabrication de la soie, et une visite d'une usine de soie offre un aperçu intéressant et éducatif de cette industrie du textile chinoise. Suzhou est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Elle est aujourd'hui un centre urbain et industriel qui compte plus de 16 millions d'habitants. Sa population augmente de 500 000 habitants par année, depuis quelques années. La raison principale est que la jeune main-d'oeuvre de partout en Chine vient y travailler.

Les quatre industries sont:

1) La soie: les paysans cultivent le mûrier pour nourrir les vers a soie

2) Fabrication du vélo électrique qui peut rouler a 50 km/heure. Apres un accident suivi d'un mort, la vitesse est redescendue a 22 km/hre. C'est un système non polluant et en plus, le soir, le proprio monte sa batterie pour la mettre sur la charge la nuit et redescend le lendemain avec sa batterie prête a nouveau.

3) Les cosmétiques: l'Oréal est basé ici. Même si seulement 10% des femmes chinoises utilisent ce produit, ça représente des millions de personnes quand même.

4) L'électronique: le chinois est travaillant, consciencieux, efficace, et ne coûte pas cher. Apple en sait quelque chose car il emploie 400 000 chinois, partout en Chine. Il en coûte 10$ a Apple pour un appareil qu'il revend 900$. Le travailleur chinois est perdant. C'est pourquoi, plusieurs compagnies quittent a Chine pour la Thaïlande. Les produits devraient perdre de la qualité selon Christian.

L'automne dernier, lorsque Christian est venu à Suzhou, 32 grues travaillaient a construire un quartier complet. Aujourd'hui, en passant devant, il est presque achevé. Il compte des dizaines de blocs appartements.

En plus de l'Oréal, il y a aussi ACER, ASUS et bien d'autres compagnies que nous connaissons qui fabriquent ici soit des pièces, soit des produits pour revendre partout dans le monde.

Hangzhou et Wuzhen sont deux très beaux coins de la Chine. Suzhou de Hangzhou est très moderne, tout en possédant un passé riche, et Wuzhen est un superbe village vieux de plus de 1300 ans! Ces endroits offrent deux visions de la Chine, dans un pays qui ne cesse de surprendre.

Nous avons fait une petite croisière pour descendre ensuite dans un marché local. Ici, on ne construit pas plus haut que 6 étages en ville, alors qu'a Shanghai, les gratte-ciel se retrouvent principalement au centre ville.

La ville est traversée par le Grand Canal, creusé au VIe siècle pour relier Hangzhou, au Sud, à Tianjin, le grand port voisin de Pékin, sur un parcours de 1800 kilomètres. Il est encore emprunté par les barges et les péniches qui acheminent les matériaux de construction et le charbon depuis Hangzhou vers Nankin ou Yangzhou, au Nord. Mais c'est un peu à l'Ouest du pont de Xiangmen que se déploient les canaux et les ruelles de la vieille ville.

Tout le long de notre croisière sur un des canaux de la ville, des hommes jasent aux tables disposées en terrasse au bord du canal par un salon de thé. Là, des riverains suspendent leur linge à sécher. Des vieillards assis sur des bancs se réchauffent les os au soleil printanier. Des jeunes gens - et des moins jeunes - se fraient un chemin en vélo ou en scooter au milieu des promeneurs. Ils klaxonnent ces touristes québécois qui prennent des photos parfois, même en plein milieu de la rue. Que c'est beau, comme dirait ma belle Valérie d'amour.

Pres de notre hôtel Parcmetro Hotel, l'usine Kraft a des bureaux.

Déjà 22h15, je me couche en revoyant ces images remplies de sourires et de différences que j'aime tant!


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 35 sur le blogue de Pascal.


 

1 thought on “Jour 35 – De Wuzhen à Suzhou – Canaux romantiques

  1. Danielle tellier

    Merci pour les magnifiques photos et le RÊVE.....
    J'ai aimé ton choix masculin chinois Raymonde.
    Bye....Dan.
    .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *