Skip to content

Jour 30 – Frigorifiée, mon esprit ne fonctionne plus

jour30_hong kong2 mars 2013

Réveil à 06h30, petit déjeuner au resto de l'hôtel, genre Calao et on saute dans un taxi pour nous rendre à l'Hôtel Holiday Inn de Kowloon. C'est l'endroit stratégique de la vie en ville illuminée jusqu’à tard dans la nuit, du magasinage et de la vie trépidante.

Nous avons réservé cette journée afin de découvrir l'ile de Lantau presque deux fois plus grande que l’île de Hong Kong. Nous avons payé environ 224$ canadiens pour 2 billets couvrant les attractions pour toute la journée.

Découvrir l'île de Lantau

Il y a un petit "crachin" qui tombe sur la ville. Notre soleil nous fait défaut ce matin. On verra bien pour le reste. Nous prenons un taxi pour nous y rendre.

Nous sommes 6 personnes et nous joignons un autre groupe et un autre groupe de marines américains se joindra à nous. Toute qu'une association. Chinois ayant vécu au Québec et vivant en Ontario, de jeunes marines américains, deux indiennes de l'Inde, une néo-zélandaise et d'autres dont j'ignore absolument tout ainsi qu'un couple de français habitant Montpellier et un jeune couple anglais avec leur petit garçon de 2 ans et demi. Au total, nous sommes un groupe de 24 personnes.

08h35 et nous voila partis. Notre jeune guide Ross qui travaille pour la compagnie d'autobus Gray Lines nous accompagne et nous divertie en même temps. Son anglais est excellent et il est âgé de 43 ans.

Le premier arrêt s'effectue a la manufacture de bijoux TSL qui est aujourd'hui sur le marché boursier. Quand même!

Le guide nous suggère d'aller "faire nos exportations"= aller a la toilette, car nous ne serons à Lantau que dans une autre heure.

Je suis éberlue de la population de Hong Kong: 7,2 millions d'habitants!!! dont 96% chinois et 4% les autres nationalités. Le Traité de 1898 stipulait que Hong Kong retournerait  à la Chine. Ce fut le cas le 1er juillet 1997. C'est aussi la raison pour laquelle beaucoup d'hommes d'affaires de Hong Kong ont quitté leur pays pour s'établir  à Vancouver, faisant du mandarin, la première langue parlée suivie de l'anglais.

Les quatre grands secteurs de la ville sont: Île de Hong Kong, Kowloon, New Territories et la balance des îles. Les trois langues sont l'anglais (enseigné à l'école), le cantonnais (langue parlée  à Hong Kong) et le mandarin (langue officielle).

Les changements depuis que Hong Kong est retournée à la Chine sont au niveau de la langue, avant l'anglais était la langue officielle maintenant c'est le mandarin; l'autre changement important est au niveau politique. Du système britannique, le peuple est passé au CEO (chief executive officers), trois en tout élus au 5 ans. Pour occuper ce poste, il faut être 100% chinois, avoir habité HK 20 ans et être âgé de 40 ans et plus. L'armée anglaise est remplacée par l'armée de libération. Les membres ne portent pas le costume mais on peut les reconnaître car ils conduisent une Jeep Noir avec deux chiffres.

Avenue des stars chinoises

Nous arrêtons admirer l'avenue des stars chinoises, ou plusieurs d'entre elles, ont imprimé leurs mains dans le ciment tout comme à Hollywood, dont celle de Bruce Lee. Mais voilà qu'il pleut, il vente et je gèle beaucoup. J'ai mon chandail sport mais je regrette amèrement mon imper accroché dans le placard de ma chambre. Le sujet n'accrochant pas tellement mon attention, je décide d'arrêter au café Starbuck. Le guide est bien d'accord. Je rejoindrai le groupe à son retour. Je prends quelques photos mais je n'ai pas le temps de prendre celle où un homme d'un certain âge tient un parapluie et soudain, oups! le parapluie tourne complètement à l'envers. Les broches qui tiennent la toile sont élancées comme des pattes de maringouins morts sur le champ de bataille. Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire suivi de quelques personnes qui ont assisté à la même scène. La journée ne fait que commencer!

Il ne me faut pas penser à mon lit douillet, au bon bain chaud dans lequel je me suis prélassée, du bon thé vert dégusté en écrivant mes notes... Il ne faut pas y penser!

Ici, le guide nous parle du "happy room" histoire de dire les toilettes, car nous sommes heureux lorsque nous en sortons.

Pour nous traverser de l’Île de Hong Kong à celle de Lantau, nous traversons un immense pont retenu par des câbles. Nous pouvons apercevoir le pont Ting Kau qui relie Lantau au Territoires Nord, où nous logeons.

Sur l’île de Lantau, nous changeons d'autobus car seuls les chauffeurs de l’île ont le droit de conduire les autobus. Le guide nous informe que c'est dû aux nombreuses courbes dangereuses ainsi qu'aux pentes abruptes.

Le téléphérique

Nous montons dans des gondoles dans lesquelles on s'élève à plus de 600 m avec vues magnifiques sur le port, l'aéroport, la mer de chine, l’île de Hong Kong. Le brouillard nous empêche de voir le fameux 360°. Bon!

Mais nous avons la chance de voir quand même l'aéroport dans son ensemble, les arrangements portuaires en partie et un peu la mer. C'est beau et grandiose. La hauteur a laquelle nous montons nous offre des photos dignes de cartes postales.

Bouddha géant

Nous visitons le musée qui nous raconte l'histoire du bouddhisme en Chine. Nous voulons admirer le fameux bouddha géant, mais comme on le sait, il pleut. Il a la tête dans les nuages. Et a la fin de la journée, le corps tout en entier disparaîtra. Le monastère, où nous dînerons végé, nous réchauffe un peu et la nourriture est excellente. Nous jasons avec le coupe de Montpelier.

Village de pêcheurs Tai O

Nous repartons visiter le petit village Tai O traversé par un marché public où le poisson séché est roi et maître. ll se vend des estomacs de poisson 1000$ le petit sac, car ils serviraient a apporter beaucoup de collagène, donc ce petit estomac serait une fontaine de jouvence. Les femmes l'ajoutent dans la soupe.

Lantau est toute désignée pour les sportifs qui aiment le trekking 3 heures pour aller et 3 heures pour revenir. Lorsque nous étions dans la gondole surplombant les pics, on pouvait voir, à certains endroits, les trekkeurs que notre guide nomme "les fous".

Notre tour de gondole dure 25 minutes aller et 25 minutes retour. Entre deux, nous visitons le bouddha, le musée, le monastère (faut le dire vite) et le village de pêcheurs. Ça parait beaucoup, mais c'est tout dans le même coin. J'admire les gens du marché qui voient arriver cette horde d'ignorants de leurs coutumes alimentaires et croyance religieuse. Je regardais leur visage, et plusieurs se tenaient debout, les mains croisées derrière le dos, et parlaient au voisin d'en face. L'absence de sourire me dit que ce n'est pas une bonne chose que de rire des estomacs de poisson !

Où sont les dauphins?

Et nous voila dans un bateau, transis de froid, et vogue la galère! Je suis frigorifiée. Et le conducteur vient baiser les toiles en plastiques. Ça aide un peu. Nous pourrions voir des dauphins. Tout ce que je veux, c'est revenir au port, et au diable les dauphins. S'ils sont intelligents, ils vont nager vers de l'eau plus chaude.

Retour à la chaleur

J'arrête à un autre Starbuck acheté un latte grande et 2 roulés à la saucisse pour notre souper dans la chambre, accompagnés de petits biscuits aux amandes achetés au marché de poissons. Ce café nous réchauffe un peu. Nous reprenons la gondole, donc un autre 25 minutes a geler.

Au retour à l'hôtel, je me jette, toute habillée, dans les couvertures pour me réchauffer. Je me réveille 2 heures plus tard. Je me nettoie rapidement et hop dans le lit  à nouveau! Enfin, j'ai chaud!


POUR LES PHOTOS DU JOUR & EN SAVOIR PLUS  : Le Jour 30 sur le blogue de Pascal.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *