Skip to content

BaliUbud, Bali - Jeudi 12 février 2015

Le premier ingrédient de la poutine d’aujourd’hui a été l’annonce que nous devions retourner à Denpasar, un trajet de 1h30, pour nos visas! C’est comme des frites, trop à la fois, ça se digère mal et j’avais comme un motton dans la gorge que je parvenais difficilement à réprimer. Oui monsieur!

À 10h00, Madi, le gars désigné par l’agence pour régler notre extension de visa,  nous attendait au «Kantor Imigrasi» (Bureau d'immigration) et croyez-moi, nous n’y étions pas seuls! À gauche, les «natives» pour leur demande de passeport et, à droite, les «foreigners» demandant une extension de visas.

Un racket! Du pur racket! De la sauce aigre-douce en voulez-vous, en v’la! Plein de fonctionnaires dont la moitié regarde les autres faire semblant de travailler. À 100 $ la tête à fromage de touriste, c’est vite payé tout ce monde-là et le gouvernement s’en met plein les poches à moins qu’elles ne soient trouées comme du gruyère et que tout le monde se sauce les mains dedans.

J’ai pu me faire une idée de la procédure en jasant avec d’autres touristes mal pris comme nous. Le touriste ou son agent comme dans notre cas, se présente au guichet 1 où on lui remet un dossier rouge contenant des formulaires à remplir. Il doit ensuite faire une photocopie du passeport et du visa qu’il remet à son client.

La deuxième étape, qui se fait probablement le lendemain, consiste à revenir porter le dossier rouge au guichet 2 pour traitement, une procédure d’une semaine complète pour tout vérifier. Donc, 7 jours plus tard, on revient avec le client pour faire la photo et prendre ses dix empreintes de doigt. Il passe ensuite payer le 100 $ au guichet du «cashier», et si tout va bien, il passe au guichet 3 recevoir enfin le passeport étampé du nouveau visa.

À notre arrivée, j’ai constaté que la seule chose que Madi a pu faire hier a été de remplir nos formulaires de demandes au guichet 1 et de la transmettre au guichet 2 pour traitement! Mais il nous a rassuré en disant qu’on avait de fortes chances que ce soit terminé avant la fin de la journée! À 11h45, Raymonde et moi avons été appelés pour les photos et les prises empreintes. On nous a dit alors que nos passeports seraient prêts le lendemain et de revenir les chercher.

Bon. Nous quittons Bali pour Flores demain matin à 6h00 et nous n’aurons pas nos passeports avec nous, seulement une photocopie. Comme nous allons revenir ici dans une semaine, il y a de fortes chances que Nata les aient alors en sa possession.

Nous quittons le «kantor imigrasi» à 12h10. Toutes les activités du matin sont annulées dont la visite du temple de Tanah Lot. À la suggestion de Raymonde et avec l’accord de Nata, nous allons les reprendre lors de notre journée libre à Bali le 21 février prochain.

Débutée sous un soleil resplendissant, la pluie s’est mise de la partie pour nos visites de l’après-midi : jardin botanique de Bedugul, les rizières en terrasses magnifiques de Jatiluwih et le temple de Ulun Danau Bratan sur les rives d’un lac. À Bedugul, je crois que nous avons établi un record mondial du plus cours marchandage dans un marché publique : 10 minutes et nous étions repartis, juste le temps pour Raymonde d’acheter des paniers à moustiquaires.

Revenus à notre villa à 18h40, nous avons souper avec nos derniers fruits. Il est 21h00 et nous devons nous préparer pour quitter la chambre cette nuit à 3h30.

Espérons que nous aurons le Wi-Fi à Flores!

 


LA CARTE

Itinéraire du voyage


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue INDONÉSIE RAYMONDE de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue INDONÉSIE PASCAL que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal