Skip to content

4

5 février 2013

Voici, dans le désordre peut-être, mes premières impressions et observations depuis notre arrivée en Thaïlande.

  • Tuk-tuks présents partout mais de construction plus récentes et beaucoup moins polluants qu'en Inde. Les modèles changent de ville en ville. ou de région en région. On m'a dit qu'il y avait une multitude de manufacturiers, probablement un par ville.
  • Notre chauffeur se prénomme Poune. Lorsque nous revenons de visite il nous présente à chacun une petite bouteille d'eau bien froide ainsi qu'une serviette odorante aussi froide pour nous essuyer de la sueur... car il fait chaud!
  • La ville de Bangkok s'enfonce car elle est édifiée sur de la terre très meuble et tout doit être construit sur des pieux de béton enfoncés dans le sol. Un travail gigantesque a été entrepris pour réhausser les digues et les rives des canaux afin d'épargner les habitants les horreurs d'une autre innondation catastrophique comme celle de 2011.
  • Notre chauffeur Poune est d'une débrouillardise admirable. Afin de faire un U-turn sur la rue principale, il est entré dans un stationnement souterrain d'un centre d'achat et en est ressorti dans le bon sens! Aussi, sur toutes les rues les véhicules transportant plus de 3 passagers, comme notre mini-bus, peuvent utiliser la voie réservée des autobus.
  • Pas de klaxons ici car c'est considéré comme impoli ! L'Inde devrait limiter ce pays!
  • Les taxis sont extrêmement reconnaissables avec leurs couleurs typique genre fluo : bleu pâle, orange, rose nanane, vert et jaune, bref, toutes des couleurs que personne ne voudrait sur son propre véhicule!
  • Pas de couteaux ici aux repas: tout se fait avec une cuillère et une fourchette. On coupe avec la cuillère, on charge la cuillère avec la fourchette et on avale le tout avec la cuillère. On voit rarement les gens utiliser les baguettes. Panada, notre guide, nous a dit que dans le passé les anciens mangeaient avec les doigts, comme en Inde mais les règles d'hygiène ont changé beaucoup de choses ici.
  • Pour combattre les maringoins et éviter qu'ils ne prolifèrent induement, tous les bacs ou récipients ou fontaines contenant de l'eau sont remplis de minuscules petits poissons qui se nourrissent des larves.  Ici on pense vraiment écologie.
  • Finalement, la Thaïlande est vraiment un beau pays avec des gens souriants et heureux de vous voir. Et personne ne nous achale pour nous vendre leurs bidules. Hier soir j'ai vu ma première mendiante assise sur le trottoir. À Montréal, il y a belle lurette que je m'aurais fait achaler par des quêteux de toutes sortes.