Skip to content

LombokSenggigi, Lombok - Dimanche, 22 février 2015

Je sais, le titre est accrocheur mais c’est ce que je voulais : attirer votre attention sur ce que nous avons vécu d’assez spécial aujourd’hui, une journée qui devait être qu’un simple transit entre Bali et Lombok.

EN SPEED BOAT

Le mini-bus de Blue Water Express est venu nous quérir vers 7h15 pour nous conduire à Sanur, une grosse marina mais aussi un petit port de mer. Notre bateau, un speed-boat de 48 passagers avec 5 moteurs Suzuki 250 à l’arrière, a survolé les flots bleus du détroit de Lombok à une vitesse de 26 nœuds soit l’équivalent de 48 km/heure mais j’avais l’impression que nous en faisions le double! En tout cas, ça frisait de tout bord tout coté lorsqu’on a été en pleine mer!

Partis à 8h15 de Serangan près de Sanur, nous avons longtemps longé la côte de Bali et nous avons pu faire de belles photos du volcan Agun dont le sommet était complètement dégagé. Un premier arrêt est fait à Padang Bai, sur l’île de Bali, pour y prendre une dizaine de passagers supplémentaires portant le nombre à une vingtaine environ.

Je ne sais pas où j’avais lu ça mais j’étais sur l’impression que nous serions à Lombok en une demi-heure! Grossière erreur! On nous dit que ce sera un minimum de 2h30!

Le second arrêt se fera ensuite aux îles Gili, dans le nord de Lombok, extrêmement populaires chez les jeunes pour la plongée et bruyantes aussi. Tous les gens de notre bateau débarquent ici. Nous ne restons que deux couples. Sur la plage en grosse lettres multicolores, le nom de l'endroit : Trawangan. Il est 10h30. Je suis étonné de voir la multitude de touristes sur la plage en attente de monter à bord d’un navire plus gros que le nôtre qui vient d’accoster. Certainement une couple de cent! Nous saurons la raison à notre arrivée à Lombok.

CYCLONE À LOMBOK

Il n’y a que nous qui débarquons à Teluk Kodek, Lombork, directement sur la plage. L’autre couple est resté sur le bateau. Écriteau en vue portant le nom de Raymonde, notre nouveau guide Mustika et notre chauffeur Assam sont là. Ils sont de l'agence Lombok Origin. Il nous dit que Lombok est à 80% musulmans de l'ethnie Sasak. Les Balinais ont colonisé Lombok mais c'est avec l'aide des Hollandais qu'ils ont été chassés d'Ici! Un peu paradoxal tout de même!

Les présentations faites, nous prenons la direction de notre hôtel Puri Mas à 15 minutes d’auto. En route, nous devons ralentir plusieurs fois car des arbres sont tombées sur la route et des gens sont en train de le débiter pour nous laisser le passage. «Gros cyclone ici hier à Lombok!» nous dit Mustika. «Bateaux arrêtés quatre jours pour mauvaise météo! Premiers bateaux aujourd’hui!» Quoi? Nous sommes les premiers touristes à venir à Lombok depuis quatre jours! Les centaines de gens que nous avons vu sur la plage à Gili, ils attendaient un bateau, certains depuis quatre jours! Ils ne pouvaient pas sortir de l’île! Imaginez-vous notre chance? Mon dieu que nous sommes chanceux! Je ne le répèterai jamais assez!

Dans l’auto et encore dans le lobby de l’hôtel, Mustika essaie bien de nous vendre des tours mais nous lui faisons comprendre que nous avons choisi Lombok spécialement pour être tranquilles dans notre dernière semaine de voyage. Nous nous serrons la main et lui disons au revoir… dans sept jours pour notre vol pour Jakarta.

LE PURI MAS

Nous voici enfin au Puri Mas Boutique Resorts & Spa, un immense complexe sur deux sites proches l'un de l'autre! Notre inscription faite, on nous dit que notre chambre ne sera pas prête avant 14h00 et il est 11h00. On nous invite donc à aller boire un cocktail de bienvenue au resto où une petite fringale nous fait avaler aussi un nasi goreng avec satay de bœuf à la sauce d’arachides pas mal bon.

Le soleil brille. Des pêcheurs à la ligne sont dans l’eau jusqu'à la taille. La mer est houleuse et on les voit disparaître souvent mais ils émergent pour continuer leur quête de poisson qui ne semble pas beaucoup fructueuse.

NOTRE CHAMBRE # 11

Nous avons remarqué que toutes les chambres sont du type «cottage» au toit de chaume tous différents l’un de l’autre. Ici le cottage a deux étages avec un escalier en colimaçon, là, un grand lit double trône sur la galerie entouré d’un moustiquaire quand ce ne sont pas deux chaises longues avec des coussins épais comme cela. De la diversité, en voilà!

Après avoir lu quelques avis sur Trip Advisor, je m’étais fait une idée du minimum que j’aimerais avoir  soit les deux belles chaises longues sur la galerie!

À 14h00 pile, Raymonde va à la réception pour s’enquérir de l’état de notre chambre. Elle la visite et vient me chercher. Elle porte le numéro 11 et est immédiatement à coté de la réception donc près de la rue. Un haut mur nous en sépare.

La chambre est très grande avec une toilette séparée et même une petite salle pour y mettre nos valises. Sur la galerie, un long sofa. Ouais! Adieu les chaises longues de mes rêves. Nous commençons à nous installer mais constatons que le bruit des motos et des scooter qui y circulent est vraiment fort.

NOUS CHANGEONS POUR LA 22 !

Non. Trop de bruit. D’un commun d’accord et nous fiant à notre bonne étoile «légendaire», nous décidons de retourner à la réception et demander une chambre moins bruyante. Nous sommes en pays musulman et Raymonde a eu une expérience assez troublante à la réception avec un chauffeur qui essayait de l’intimider car, ici comme dans tout pays musulman, ce n’est pas la femme qui mène les affaires. Comme elle est encore sous le choc, elle me demande de faire la demande moi-même et c’est ainsi que nous procédons. Rapidement, un responsable vient nous voir et, en consultant notre fiche, voit que nous sommes ici pour 7 nuits.

«Je veux que vous soyez satisfaits.» dit-il. «Même si la chambre est plus chère, je vais vous la donner quand même. Je ne veux pas de problème avec vous!»

Et nous voilà partis à travers les cottages et entrons dans une section entourée d’un haut mur. Au dessus du portique est écrit «Villas & pool». À gauche une immense maison : la «Suite Royale». Un chemin pavé mène à travers un jardin vers une double rangée de villas. Notre «nouvelle chambre» sera une villa dans la seconde rangée et porte le numéro «Jacuzzi 22».  Wow! Tout cela pour nous deux!

Note: comme j'ai beaucoup de texte aujourd'hui j'ai mis la description et les photos de cette merveilleuse villa dans mon prochain article.

«Ça ira?» nous demande notre accompagnateur avec un petit sourire en coin! Très certainement! Terimakasih!

Dès son départ, nous nous empressons «d’essayer» la piscine et son eau fraiche est parfaite pour nous relaxer. Vraiment nous serons absolument aux anges ici!

Alors que nous étions à sécher nos costumes de bain, un employé du «room service» se présente avec un panier de fruits : melon, cantaloup, bananes, ramboutans, orange, pomme et mangoustans. Une autre belle façon de nous souhaiter la bienvenue!

Après avoir dégusté ces fruits pour souper, nous sommes allés sur la plage pour prendre des photos du coucher de soleil et boire un Planter’s Punch pour moi et un Quiet Sunday pour ma douce.

Retour à la villa vers 20h00. J’essaie de lire sur Facebook et Twitter mais les yeux me ferment. Je vais me coucher! Dure journée! Hi hi hi!

 

 


LA CARTE

Itinéraire du voyage


NAVIGUER SUR NOS BLOGUES

Vous pouvez aussi suivre ce voyage sur le blogue ASIE 2013 de Raymonde qui apporte une autre dimension à ce périple par sa touche toute personnelle de raconter nos péripéties!

Pour la version «cartésienne» de ce voyage, ne manquez pas de consulter le blogue ASIE 2013 que Pascal rédige minutieusement au jour le jour!


 

Auteur : Pascal
Auteur: Pascal