Skip to content

Jour 5 – Port Elgin, NB – Troy, Cap Breton, NE

Jeudi, 21 août 2014

Carte du trajet d'aujourd'hui

Le réveil fut très tôt, mais une petite jasette pour savoir que Vicky a souffert d'insomnie.  Elle se recouche alors que je classe mes photos de cellulaire par ordre de date.  Ensuite, je me recouche pour me réveiller à nouveau vers 08h00 en même temps que Vicky.

Elle se rend au dépanneur chercher du jus et des oeufs.  Elle nous concocte une bonne omelette au feta et aux légumes.  Délicieuse!  Des cretons et un peu de caramel termine notre petit déj.

Nous quitterons le Indian Point Motel de Port Elgin malgré le grand confort de notre appartement.  Nous voulons nous avancer un peu plus et, si possible, coucher en Nouvelle-Écosse ce soir. Je jase avec la proprio tout en payant notre facture.  Leur ferme comptait 300 têtes de bétail pendant des années.  ll y a deux ans, ils ont tout vendu car c'était beaucoup de travail.  Son mari a pris une pré-retraite et elle aussi, car c'est une de ses filles qui habite Port Elgin et sa fille qui font le ménage des motels au nombre de 11.  Nous avions le plus grand équipé d'une petite cuisinière à même un évier, et en-dessous, un mini frigo qui loge quand même pas mal.

Nous serions bien restées deux jours, mais l'odeur de "cannie" est dérangeante.  Nous plions bagage pour partir vers 11h15. Le soleil nous fait que des clins d'oeil suivi de nuages qui veulent s'installer pour la journée.  Nous les fuirons à nouveau en entrant en Nouvelle-Écosse.

Je conduis et Vicky prend les dernières photos au Nouveau-Brunswinck dont la fameuse étoile symbole de la route panoramique ce cette province.

Après nous être arrêtées à un kiosque d'informations, Tracy nous renseigne et répond à nos multiples questions afin d'économiser temps et kilométrage.  Nous repartons confiantes de trouver ce que nous désirons vraiment.

Elle nous conseille, pour dîner, d'arrêter au Sandpiper de Port Philipps pour manger des fruits de mer frais et fait maison.  Ce que nous ferons.  Je choisis un club sandwich au homard, frites pour partager avec Vicky et elle opte pour des crevettes non pannées accompagnées d'un beurre à l'ail clarifié et d'une salade verte aux légumes frais.  Tout est très bon pour environ 15$ chacune.

Le chalet des 5 conditions

Pendant que Vicky conduit, je cherche un endroit pour coucher ce soir.  J'en trouve un mais nous ne voulons pas payer plus de 100$ par nuit.  Nous voulons dormir au bord de l'eau, avoir une cuisinière et un frigo.  Pas toujours évident.  Mais Vicky tient son bout.  Je lâche-prise et je continue à chercher afin de rencontrer nos ententes.  Nous arrêtons à Hastings: on dirait un motel de BS.  Non!

Nous revenons sur nos pas et décidons de monter vers le Cap Breton.  On verra bien. Nous rions de nos jeux de mots avec les noms de ville ou de lieux.  En passant devant une pancarte qui annonce des chalets, Vicky mentionne qu'il y en a partout.  Nous allons choisir un privé, ce qui veut dire pas dans les publicités gouvernementales des kiosques d'informations.

Nous sommes à Troy et soudain, Vicky voit une pancarte et fait demi-tour.  En rentrant dans le chemin qui mène aux chalets, nous trouvons qu'ici aussi ça fait pas mal BS.  Non, non, on se rend au bout.  Nous passons même l'administration afin de voir de "visou" ce qu'ils ont l'air.  Demi-tour, nous désirons reprendre le chemin.  Mais voilà qu'une dame nous accoste pour nous renseigner qu'elle a un petit chalet jaune, son favori, et qu'elle nous le louerait pour 97$ taxes incluses.  OK.  On verra bien.

Le chalet jaune de TroyQuelle découverte!  Il est tout mignon, avec des fenêtres des deux côtés qui donnent sur le détroit de Canso.  Magnifique! Cet endroit rencontre nos 5 exigences quotidiennes: bord de l'eau, cuisinière, frigo, le WiFi et 100$ ou moins.  Bingo!

Nous couchons donc au Troy Lodge au Cap Breton.  Nous sommes en montant vers l'ouest pour redescendre vers l'est.  Pascal, Valérie et moi avions fait le chemin inverse

La Nouvelle-Écosse regorge d'endroits à visiter et les gens sont forts sympathiques.  Vicky me disait qu'au Nouveau-Brunswick, le tiers de la population habitant le nord et l'est de la province, parle français et l'anglais alors que le deux tiers vivant au sud et à l'ouest, parle l'anglais seulement.

Ici, en Nouvelle-Écosse, tout est 100% anglais.  Notre voyage nous amène à découvrir les beautés naturelles des paysages maritimes, de manger des fruits de mer et du poisson à chaque jour, à rencontrer des gens hyper sympathiques et d'échanger avec des québécois en visite dans ce beau coin de pays.Nous concentrerons sur la partie sud-est et la partie sud-ouest pour remonter vers le nord et revenir au Québec.  Nous avons encore cinq jours pour y penser et étudier le trajet que nous prendrons demain matin.  On se promet de coucher au  moins deux soirs au même endroit, mais le lendemain matin, nous repartons de plus bel. Donc, À demain!

Voir les photos sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *